Message de Donald Trump, le 23 avril 2017 au congrès juif mondial

« Je suis profondément honoré de m’adresser à vous ce soir, à l’occasion du rassemblement du congrès juif international à New York avec les dirigeants mondiaux.

Je veux d’abord remercier Ronald Lauder pas seulement pour ses nombreuses années d’amitié – et il a vraiment été un bon ami – il a même prédit que je gagnerai la présidence, mais aussi pour son commandement dans cette organisation. Il a fait un travail fantastique.

Aujourd’hui, on se souvient du long combat héroïque et historique de cette organisation pour le peuple juif. Vos courageux leaders ont alerté le monde sur les atrocités planifiées qui avaient pour but l’annihilation de tout un peuple. Yom HaShoah nous donne l’occasion de nous pencher sur les chapitres les plus sombres de l’humanité. Nous pleurons, nous nous souvenons, nous prions, et nous nous engageons : plus jamais ça ! Je le dis : plus jamais ça ! L’esprit ne peut pas comprendre la douleur, l’horreur et la perte. Six millions de juifs, soit deux tiers des juifs d’Europe furent génocidés par les Nazis. Ils furent assassinés de façon si barbare que les mots ne peuvent le décrire et c’est insupportable pour le cœur humain.

En ce jour du souvenir de l’holocauste, nous racontons l’histoire de ces pères, de ces mères et de ces enfants, dont les vies furent anéanties et dont l’amour fut arraché à cette terre. Nous racontons aussi des histoires de courage face à la mort, d’humanité face au barbarisme et de l’esprit sans faille du peuple juif. Aujourd’hui, à quelques décennies seulement de l’holocauste, on voit une grande nation qui est sortie du désert et on voit une fière étoile de David flotter au-dessus de l’état d’Israël, cette étoile est le symbole de la persévérance juive, c’est un monument à une force inflexible.

Nous nous souvenons de la célèbre phrase attribuée à Theodor Herzl, « Si vous le voulez, ce n’est pas un rêve… Si vous le voulez, ce n’est pas un rêve. » Les juifs du monde entier approuvent la vérité de ces mots jour après jour. Dans la mémoire de ceux qui ont perdu, nous renouvelons notre engagement, et notre détermination à ne pas ignorer les avertissements de notre propre époque.

Nous devons supprimer la discrimination et l’antisémitisme partout où ils se trouvent. Nous devons vaincre le terrorisme et nous ne devons pas ignorer les menaces d’un régime qui parle ouvertement de la destruction d’Israël. Nous ne devons jamais laisser une telle chose se produire ne serait-ce qu’en pensée.

A vous tous ce soir, qui êtes venus du monde entier, que ce soit clair : l’Amérique est forte aux côtés d’Israël ! La signification de cet état fut, pour de nombreuses personnes, capturée dans les mots du célèbre musicien juif allemand, qui a fui l’Allemagne avant 1937, il s’est installé dans les anciennes terres d’Israël, quelques temps plus tard, il a reçu la visite d’un officiel britannique qui l’a découvert vivant dans une cabane, avec son piano pour seule compagnie, l’officiel reconnu le musicien et lui dit : « Cela doit être un changement terrible pour vous ? » Le musicien l’a regardé et lui a répondu : « C’est un changement, de l’enfer au paradis. »

Plusieurs d’entre vous ici aujourd’hui on aidé à la réalisation de ce même rêve, le rêve d’Israël pour des millions de personnes, un rêve qui brûle dans le cœur des opprimés et de ceux qui sont tombés, et qui désormais tire le souffle de la vie d’un peuple joyeux chaque jour qui passe. Merci pour votre commandement, pour votre service et pour votre vision d’un monde plus libre, plus juste et plus paisible pour tous les peuples de Dieu. Merci et que Dieu vous bénisse tous. »

Pour compléter, voici l’article « Ivanka, officiellement la première fille des Etats-Unis » disponible en pdf ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Adolf Hitler et Horst Mahler : deux héros

Source :
PHDNM

La retranscription est disponible: / Transcript is available:

Vincent Reynouard – Adolf Hitler and Horst Mahler, two heroes

Adolf Hitler et Horst Mahler, deux héros

Dans ce court éditorial, Vincent Reynouard félicite Horst Mahler qui a fui avant que la « Justice » allemande ne vienne l’arrêter pour le jeter en prison. Quand les lois sont injustes et la « justice » une comédie, alors il faut désobéir et dire « zut » à l’institution chargée de les appliquer…

Reynouard souligne ensuite l’évolution politique de l’avocat allemand du communisme au national-socialisme. Hitler étant né un 20 avril, l’auteur cite deux articles qui parurent le 20 avril 1941 pour souhaiter cet anniversaire (l’un du ministre allemand Walther Funk, l’autre du collaborationniste français Marcel Déat).

Enfin, Reynouard exhume un article totalement oublié de Pierre-Antoine Cousteau, paru le 19 janvier 1945 et qui dénonçait (avec humour mais sans concession) l’hypocrisie cynique des Alliés.

Adolf Hitler and Horst Mahler, two heroes

In this short editorial, Vincent Reynouard congratulates Horst Mahler who fled before German « Justice » came to arrest him and threw him in prison. When the laws are unjust and « justice » a comedy, then we must disobey and say « damn » to the institution responsible for applying them …

Reynouard then highlights the political evolution of the German advocate of communism to National Socialism. Hitler was born on April 20, and the author quotes two articles which appeared on April 20, 1941 to mark the anniversary (one by German minister Walther Funk and one by French collaborationist Marcel Déat).

Finally, Reynouard exhumed a totally forgotten article by Pierre-Antoine Cousteau, published January 19, 1945, which denounced (with humor but without concession) the cynical hypocrisy of the Allies.

Horst Mahler choisit l’exil plutôt que de retourner en prison

Source :
Henry Hafenmayer

Par Horst Mahler

Je dois expliquer pourquoi je refuse de me conformer à la convocation de M. Nötzel, procureur de Munich, qui me renvoie en prison sous son autorité. J’ai déposé plainte contre M. Nötzel dans le même bureau du ministère public où il est employé, pour avoir tenté de me tuer en prison. S’attendant à mon décès, la police avait déjà interdit les manifestations pour la ville de Brandebourg, où se trouve la prison.

Le 29 juillet 2015, après cinq ans et demi de prison, je me suis effondré physiquement dans ma cellule, après avoir reçu de la vaseline de salicylate – un médicament contre-indiqué – comme traitement pour ma blessure ouverte sur le talon de mon pied gauche diabétique. À la suite de ce traitement, j’ai subi une intoxication sanguine. Suite aux symptômes, je fus envoyé à la clinique Asklepios de Brandenburg, où j’ai reçu des soins médicaux dans l’unité de soins intensifs. Les médecins ont diagnostiqué, je cite : « Une maladie mortelle ». Malgré ça, l’accusé procureur général, qui était chargé de mon cas, imposa mon renvoi à l’unité isolée pour les prisonniers de la clinique de Brandebourg. À la suite de cette recommandation, mon état s’est détérioré rapidement, de sorte que ma jambe gauche, qui a été affectée par l’érysipèle (infection bactérienne de la peau), a dû être amputée jusqu’au genou.

Ma vie n’a été sauvée que grâce aux efforts vigoureux de ma femme pour obtenir mon renvoi à l’unité de soins intensifs de la clinique Asklepios. Grâce à la médiation de Gerard Menuhin, elle a réussi à faire en sorte que l’hebdomadaire suisse Weltwoche s’intéresse à mon cas. Dans un long article, ils ont attiré l’attention internationale sur ce scandale. J’ai expliqué tout cela dans ma lettre au procureur général Munich II, en date du 9 février 2017. Complétée avec d’autres détails scandaleux, j’ai exprimé mes soupçons de tentative d’homicide. Compte tenu des motivations fondamentales, la tentative de meurtre doit être prise en considération !

Le bureau du parquet public, qui est simultanément le lieu du crime, n’a pas réagi à mes accusations portées contre l’accusé. Au lieu de cela, ils ont révoqué ma libération conditionnelle et m’ont rappelé en prison pour le 19 avril 2017 au plus tard, sans obtenir une opinion médicale et savoir si j’étais ou non apte à purger ma peine d’emprisonnement.

Tant que les officiers judiciaires en charge n’auront pas été tenus responsables, et tant qu’ils sont impliqués dans mon affaire, je refuse de me soumettre à leur assignation ! Comme cette utilisation de la force contre moi représente essentiellement une persécution politique qui n’a pas de base juridique, je vais demander l’asile politique dans un État souverain qui est prêt à m’accueillir.

Horst Mahler refuse de retourner en prison

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler refuse to go back to jail

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler se niega a volver a la cárcel

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Хорст Малер отказывается вернуться в тюрьму

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Le testament politique de Julius Streicher

Adolf Hitler et Julius Streicher, 1925.

Par stupidité, méchanceté et lâcheté, certains contemporains ont cru qu’ils pouvaient et même devaient, dégrader et mal interpréter, autant le contenu que la forme de mon travail de 25 ans d´illumination en paroles et texte. La plupart de ces critiques n’ont pas forgé leur opinion selon leur propre connaissance, mais plutôt par le truchement balbutiant servile de l’opinion d’un autre. Ces notes portant sur ce qui fut la période la plus difficile à vivre pour le peuple allemand sont consacrées à la réflexion pour ces contemporains et juges douteux et à tous ceux qui souhaitent les connaitre. »

Mondorf au Luxembourg, Maison des détenus,
Été 1945.
Julius Streicher

Son testament politique est disponible en français ici et en allemand .

Ewige Wache, un monument dédié aux 16 membres du NSDAP morts durant le Putsch:

Felix Alfarth, Andreas Bauriedl, Theodor Casella, William Ehrlich, Martin Faust, Anton Hechenberger, Oskar Körner, Karl Kuhn, Karl Laforce, Kurt Neubauer, Klaus von Pape, Theodor von der Pfordten, Johann Rickmers, Max Erwin von Scheubner-Richter, Lorenz Ritter von Stransky, Wilhelm Wolf.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler – Dernier discours avant sa remise en prison prévue le 19 avril 2017

Source :
Henry Hafenmayer

Par Horst Mahler

Il se pourrait que ce soit la dernière occasion qui me soit donnée de m’adresser à mes compatriotes allemands. Je suis censé continuer à purger ma peine d’emprisonnement le 19 avril 2017 pour encore 3 ans et demi. J’ai 81 ans et il y a trois autres accusations en attente, et c’est toujours la même chose : l’incitation [à la haine] – cette fois, au détriment des juifs.

C’est donc une occasion pour eux de me soustraire de la sphère publique m’ôtant toute chance de revenir à la politique. J’aimerais profiter de cette occasion pour délivrer quelques informations sur cette situation particulière, et celle qui nous attend.

La raison pour laquelle ils ont décidé de me remettre en prison est due à une conférence que j’ai donnée à Ludwigshafen le 9 janvier 2017, ce qui a à l’évidence ébranlé et mis en colère l’ennemi. Ici, ils jouent à un jeu qui n’est pas encore parvenu du tout à l’attention du public.

[Initialement,] j’ai été condamné à 10 ans et 2 mois de prison. Ayant effectué les deux tiers de ma condamnation, conformément à la loi allemande, j’ai maintenant le droit de sortir de prison en liberté conditionnelle. Cette décision a été accueillie en ma faveur par le juge responsable du tribunal régional de Potsdam. Dans une déclaration écrite, il a donné les raisons de sa décision disant que la poursuite de mon emprisonnement constituerait une violation des droits de l’homme. Et il a également souligné que : 1 – Il était inquiet quant à la condamnation légale du soi-disant déni de l’holocauste, et 2 – Que ma peine de 10 ans et 2 mois de prison était complètement insolite. Il a comparé [cette sentence] avec les peines pour les violeurs et les meurtriers, qui ont eux des sentences beaucoup plus légères. En d’autres termes, il s’est montré plutôt franc et audacieux, mais sa décision en ma faveur a déjà été révoquée par les autorités supérieures. En conséquence, je dois maintenant purger le reste de ma peine en détention.

(…)

Le livre de Horst Mahler Das Ende der Wanderschaft est disponible en allemand ici.

La retranscription est disponible ici.
Transcript is available here.
la transcripción está disponible aqui.
Das Transkript ist hier verfügbar.
Транскрипт можно посмотреть здесь.

Horst Mahler – Urgent Notification, April 6, 2017

Nous sommes Luther
We are Luther
Todos somos Lutero
Wir sind Luther

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler – Last speech prior to his renewed imprisonment on 19.04.2017

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler – Último discurso antes de ser enviado de vuelta a prision el 19.04.2017

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Хорст Малер – последнее видео перед его отправкой в тюрьму 19.04.2017

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Chambres à gaz d’Auschwitz : une supercherie évidente

Source :
PHDNM

Berlin, le 27 août 2009 à la maison d’édition Axel Springer, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu examine les plans de construction originaux des camps d’Auschwitz et d’Auschwitz-Birkenau avec l’historien Ralf-Georg Reuth, son épouse Sara et le président de Yad Vashem, Avner Shalev. / Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu looks at original construction plans of the Auschwitz and Auschwitz-Birkenau death camps with historian Ralf-Georg Reuth, his wife Sara and Yad Vashem Chairman Avner Shalev at the Axel Springer publishing house on August 27, 2009 in Berlin.

La retranscription est disponible: / Transcript is available:

Vincent Reynouard – Auschwitz’s gas chambers an obvious hoax

Chambres à gaz d’Auschwitz : une supercherie évidente

En 2008, la presse du monde entier parla de « plans originaux d’Auschwitz » découverts à Berlin et dont l’un montrait une « chambre à gaz ».

Dans cette vidéo, j’explique qu’il s’agissait d’une simple chambre à gaz d’épouillage et j’en profite pour faire remarquer que, dans cette pièce où du Zyklon B a été abondamment utilisé, les murs sont maculés de taches bleues. Or, dans les prétendues « chambres à gaz » homicides, il n’y a aucune tache bleue. C’est la une preuve simple et évidente que dans ces locaux, on n’a pas tué en masse avec du Zyklon B. Puis je réponds aux objections développées dans le camp d’en face contre cet argument.

Auschwitz’s gas chambers an obvious hoax

In 2008, the world press spoke of the « original plans of Auschwitz » discovered in Berlin and one of which showed a « gas chamber ».

In this video I explain that it was a simple delousing gas chamber and I want to point out that in this room, where Zyklon B was used extensively, the walls are stained with blue spots. But, in the alleged « gas chambers » homicide, there is no blue spot. This is a simple and clear proof that in these premises, one never committed a mass murder with Zyklon B. Then, I answer to the objections developped in the opposite camp against this argument.

Soutenir le Front national n’est plus un tabou parmi les juifs français

Source :
Jewish Telegraphic Agency

De gauche à droite : Michel Thooris (Front National) ; Kent Ekeroth (Démocrates suédois) ; Gidi Markuszower (Parti pour la liberté) ; David Lasar (Parti pour la liberté) ; Schneur Odze, à gauche, avec Jonathan Arnot (UKIP).

Il est facile de comprendre pourquoi les juifs sont pour des partis d’extrême droite en Europe, et cela même avant que les « terroristes musulmans » débarquent sur le continent…

Certains racialistes de France qui sont pour la création d’un ethno-état blanc -quelque-part plus loin à l’Est- se réjouissent de savoir que les juifs eux-mêmes « votent Front National », car cela leur donne raison et de la légitimité. Et si Ulcan est pour Marine, c’est pour eux l’occasion d’humilier les Français en leur disant « les juifs ont compris qu’il fallait voter FN, quand comprendrez-vous ? » Une insulte supplémentaire que de recevoir comme conseil de prendre modèle sur ceux-là même qui sont à l’origine de tous les problèmes des Français.

Nous devrions voter FN parce que les juifs le font ? Les juifs ne font que mentir, tromper, assassiner et nous devrions croire qu’ils ont de bonnes intentions « cette fois-ci ? »

Pourquoi ces 5 juifs européens encouragent la montée des partis d’extrême droite

Ils parlent différentes langues et vivent dans différents pays. Certains d’entre eux observent le shabbat et mangent casher. D’autres ne sont pas du tout pratiquant. Certains sont Séfarade, d’autres sont Ashkénaze.

Aussi divers que les communautés juives auxquelles ils appartiennent, les juifs qui font la promotion des partis nationalistes en forte progression en Europe sont néanmoins unis dans la peur de l’islam radical, le soutien à Israël et la volonté de soutenir des politiciens qui sont injuriés et considérés comme racistes par le courant dominant.

Parmi les succès électoraux historiques des partis qui souhaitent mettre un terme à l’Union européenne et devant un fatidique vote présidentiel en France, la JTA a parlé à quatre juifs éminents de partis largement considérés comme très à droite en France, au Royaume-Uni, en Autriche et en Suède. Un candidat juif néerlandais a refusé l’entrevue.

L’article complet en français est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Nous nous battons pour gagner

Source :
Henry Hafenmayer

« Les Juifs et leurs Mensonges » – Martin Luther, janvier 1543.

Par Horst Mahler

(…) Nous n’avons pas encore véritablement compris l’ampleur de notre défaite dans ces deux guerres jamais vues dans l’histoire. Notre défaite c’est que notre réflexion distincte, la pensée allemande, nous a été extraite. Notre pensée allemande a été détruite. Elle est discriminée. Nous parlons de la philosophie allemande mais ne la pratiquons plus. Nous, Allemands, ne sommes pas capables, de saisir réellement ce qui nous est arrivé mais notre ennemi l’est sûrement. On parle beaucoup de juifs, et les juifs sont en fait l’ennemi, et j’ai longtemps exhorté à appeler l’ennemi par son nom. Mais si le juif est seulement appelé juif, alors il n’a pas encore été appelé par son nom. Car quel est son nom ? Ce que je veux dire par le nom, c’est savoir quelle est l’essence du judaïsme, et quelle est l’essence de l’esprit allemand. Deux opposants depuis des milliers d’années d’histoire, maintenant scellés dans une bataille mortelle et décisive. Cet ennemi auquel nous sommes confrontés a fait beaucoup d’efforts pour s’assurer que nous ne remarquions pas ce que l’avenir nous réserve réellement ; quel destin est le nôtre. Hegel, l’un des plus grands philosophes allemands, sinon le plus grand de tous, a déclaré dans ses premiers écrits sur les juifs : « Les juifs ne se battent pas mais ils conquièrent et les Égyptiens succombent, comme empoisonnés dans leur sommeil. » C’est la manière juive de mener la guerre. Au moyen d’un empoisonnement que nous ne percevons pas comme tel. (…)

(…) C’est l’Année de Martin Luther, qui est diabolisé comme antisémite et cela a une grande importance. Pratiquement personne ne sait que Luther était un défenseur des juifs. En son temps, il y eut une campagne de l’Ordre dominicain pour interdire et brûler cette pourriture satanique, le Talmud. Mais Luther se leva et défendit les juifs afin qu’ils gardent le Talmud. Et il a réussi. Heinrich Grätz a écrit dans son ouvrage historique fondamental « The Jewry » (Die Judenheit): « Les juifs n’avaient pas entendu depuis des milliers d’années l’empathie et la sympathie que Luther a exprimé un jour envers les juifs. » C’est alors que Luther publie son ouvrage « Von den Juden und Ihren Lügen » (Les juifs et leurs mensonges). Et ici, il faut savoir comment Luther est arrivé à ce développement. Il a simplement pris des cours d’hébreu, appris l’hébreu, puis lu le Talmud. Et alors, comme si des écailles tombaient de ses yeux, il a dit : « C’est le diable. » Et c’est pourquoi il a combattu les juifs. C’est complètement justifié. Et ce qu’il propose est terrible, brûler les synagogues, et ceci et cela. Mais rien de bien méchant, un jeu d’enfant par rapport à ce que Moïse exige concernant les non-juifs. Là, un massacre sanglant est exigé. Avec Luther, vous pouvez essayer, mais en vain, de trouver un appel au meurtre. Ou toute attaque physique. Il dit seulement : « Nous ne les voulons pas parmi nous, nous devons les chasser, nous devons brûler leurs synagogues. » Évidemment ! Les maisons du diable devraient être brûlées. Ils n’ont pas leur place ici. (…)

(…) Il y a maintenant trois d’entre nous, qui ont fait le premier pas avec 2 dépliants et une grande campagne de publipostage. Il y en aura davantage, et ce sera un réseau. Pas de parti, pas de club, qu’ils puissent interdire, mais seulement un réseau au sein d’Internet avec un site Internet, de là, nous envoyons un contenu très spécifique, et mettons en place une liste d’emails afin que de plus en plus de gens se familiarisent avec ce matériel. Seuls quelques-uns le liront. Les gens sont ainsi. Mais certains le liront et en parleront, puis il y en aura d’autres qui se pencheront sur le sujet. Cela doit devenir un scandale pour que tout le monde en parle. Et voici un point très important: Si vous dites à un individu : « Regardez, vous soutenez les juifs. Ce sont des voleurs, ils commettent un génocide, comment pouvez-vous vivre avec ça? » Il se dérobera. Mais s’il sait que son voisin sait aussi qu’il sait, alors il devra d’une façon ou d’une autre se justifier. Il ne sera plus le vénérable et respectable professeur, mais simplement un lâche bâtard qui livre le peuple allemand à la boucherie parce qu’il est trop insensé, ou parce qu’il ne veut pas mettre en danger son déplorable salaire de traître. Semblable à un agresseur d’enfant, il commet les pires crimes. Car celui qui sait et qui reste silencieux est un criminel. Maintenant, vous devez vous lever. C’est une obligation d’exposer cette planification de meurtre et de la signaler. Quiconque ne le fera pas sera puni comme complice. Nous devons en mettre au peuple tellement plein les oreilles, que personne ne puisse se mettre de côté et dire : « Je ne savais pas. » Non, il le savait. Et s’il le savait et n’a pas agi, alors il est un sujet moralement inférieur. (…)

(…) Il est important que tous ceux qui ressentent cet appel se contraignent à se relier à ce réseau et transmettent les dépliants aux personnes de ces centres d’activités spécifiques, comme je l’ai dit. C’est une idée que nous avions déjà au début du millénaire. Nous avons dit : « Un million de brochures attendent l’attaque. » C’est l’idée du réseau. Tout le monde est appelé mais peut partir à tout moment. Vous faites partie du réseau en distribuant des dépliants et en les payant comme contribution au développement du projet, puis en faisant vos rapports à ce sujet. C’est cette forme de résistance que nous devons atteindre. Et tout le monde peut participer. Et l’excuse qui consiste à dire que nous n’avons actuellement pas la majorité, que nous n’avons pas de succès comme un parti parmi les « Allemands bâillonnés », tout cela ne compte pas. (…)

(…) Nous avons deux dépliants ici, l’un est « Wir sind Luther » (Nous sommes Luther) et quelques-uns de l’autre « Ein Wort zur Erlösung der Judenheit und zur Rettung der Europäischen Völker » (Un mot pour le salut des juifs et le sauvetage des peuples européens). Celui-ci n’a pas encore été distribué. Mais nous l’avons. Nous allons profiter de l’Année Luther pour faire connaître ces choses et commencer dans les endroits qui ont une signification particulière en fonction du calendrier. Eisenach, Wittenberg, et ainsi de suite. Et rappelez-vous, un écoulement constant érode la pierre. Nous aurons à peine un écho au début et puis cela viendra progressivement, plus nous envoyons ce matériel à des centres d’activités spécifiques, plus nous pouvons être assurés que cela arrivera. Cela va se répandre comme un feu de forêt. Quand un certain point sera atteint, alors nous serons débarrassés de cette écume. C’est certain. (…)

La retranscription est disponible ici.
Transcript is available here.
Das Transkript ist hier verfügbar.
Транскрипт можно посмотреть здесь.

Nous sommes Luther
We are Luther
Todos somos Lutero
Wir sind Luther

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Horst Mahler – We are fighting to win

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Хорст Малер – Мы боремся, чтобы победить

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

 

Analyse de l’holocauste, par Éric Thomson

Bonsoir Mesdames et Messieurs, je suis Éric Thomson, je suis chercheur en relations internationales, et je suis venu ce soir afin de parler d’une question qui devient de plus en plus sérieuse alors que nous nous éloignons de plus en plus de cet évènement historique.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Fred Leuchter – Interview avec Jim Rizoli

Source :
Jim Rizoli

Fred Leuchter

En tant qu’expert en chambres à gaz aux États-Unis, Fred Leuchter fut engagé en 1988 par Ernst Zündel qui était jugé au Canada pour la publication de travaux sur l’holocauste. Afin d’enquêter et de témoigner, il s’était rendu à Auschwitz et à Birkenau afin d’examiner les structures identifiées par les tenants de l’histoire officielle comme « chambres à gaz ».

Au terme de ses recherches, il avait conclu que ces locaux n’auraient pas, et en aucune façon, pu être utilisés comme « chambres à gaz homicide ». Il démontra au monde entier que la shoah par gazage de millions d’êtres humains n’était rien d’autre qu’une fable, un mythe de propagande anti-nazi™.

20 ans après les faits, Fred Leuchter revient sur cette histoire.

Cette interview date de septembre 2015, elle a été traduite par Bocage.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Racialisme pro-Blanc et nationalisme israhellien – Partie 4

Geert Wilders, Frauke Petry et Marine Le Pen

Qui a dit en 2008, lors de la conférence « Facing Jihad » qui s’est tenue à Jérusalem, le 14 Décembre 2008 :

« C’est un privilège pour moi d’être ici dans cette belle ville de Jérusalem, la capitale de la seule démocratie dans tout le Moyen-Orient. Quand j’étais adolescent, j’ai vécu quelques années ici dans cette ville et après ça j’ai visité Israël plus de fois que je peux compter. Israël: le seul pays de la région doté d’un parlement fonctionnel, d’un État de droit et d’élections libres. Le seul pays de la région qui partage les valeurs de nos sociétés occidentales, en fait l’un des fondements de notre identité judéo-chrétienne.

Nous sommes ici pour exprimer notre inquiétude face à l’islamisation croissante de l’Occident. Nous le faisons dans cette ville, la ville de David. La ville qui, avec Rome et Athènes, symbolise notre patrimoine antique.

Peut-être quelques-uns d’entre vous sont nouveaux à Jérusalem, pourtant, Jérusalem n’est nouvelle pour aucun d’entre vous. Nous transportons tous Jérusalem dans notre sang, dans nos gènes. Nous vivons tous et respirons Jérusalem. Nous parlons de Jérusalem, nous rêvons Jérusalem. Tout simplement parce que les valeurs de l’ancien Israël sont devenues les valeurs de l’Occident. Nous sommes tous Israël, et Israël est en chacun de nous.

Cette ville est la capitale d’une démocratie menacée. Israël est assiégée, de la même façon que la communauté juive dans le pays d’Israël est assiégée depuis plus d’un siècle maintenant. Israël avec toute sa gloire et sa splendeur est unique, et son histoire incomparable. Pourtant, la situation sécuritaire d’Israël n’est pas unique, et son ennemi ne l’est pas non plus. »

Plus proche de nous, qui a dit en 2011 lors du discours « A warning to America », le 12 mai 2011 à Cornerstone Church, Nashville:

« Nous devrions nous tenir aux côtés de toutes les nations, et tous les peuples qui sont menacés par le Djihad islamique, mais en particulier, si vous me permettez, nous devrions nous tenir aux côtés d’un pays que j’aime tellement, nommément l’État d’Israël.

Soyons honnête, Israël est un phare dans un océan noir islamique. J’ai vécu en Israël pendant quelques années, je me sentais chez moi, c’est notre demeure, c’est la seule démocratie au Moyen Orient, et c’est le seul pays dans la région qui partage nos valeurs ne l’oublions jamais. Et ses conflits avec l’Islam ne portent pas sur la terre, on ne les résoudra pas en changeant de terre, c’est une question idéologique, c’est un conflit idéologique. C’est un conflit entre la liberté et la tyrannie.

Israël est le canari dans une mine de charbon, si l’Islam conquiert Israël, nous serons les prochains. Et Samuel Huntington avait tort, il n’y a pas de choc de civilisations, il y a un choc entre notre civilisation et le barbarisme. Cela est la réalité. »

Qui est à l’origine avec Marine Le Pen de la création du groupe « Europe des nations et des libertés » ?

L’article complet en pdf est disponible ici.

Geert Wilders et ses connexions avec Israhell


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Geert Wilders et David Horowitz


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Geert Wilders déclare son amour pour israhell


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Geert Wilders et ses amis faux patriotes


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

L’invasion nègre, une fiction nazie, une réalité dans ta ville

Source :
Gefira

Pendent deux mois à l’aide de marinetraffic.com nous avons surveillé les mouvements de bateaux appartenant à des ONG et nous avons suivi les arrivées de migrants africains.

En fait, nous avons été les témoins d’une gigantesque arnaque et d’une opération illégale de trafic d’êtres humains.

Les ONG, les contrebandiers en collusion avec les gouvernements, sous le prétexte de sauver des gens, ont expédié des milliers d’illégaux en Europe.

Les 15 bateaux que nous avons observés de façon régulière ont été vus quittant leurs ports en Italie, s’arrêter brièvement avant d’atteindre la côte libyenne, ramasser leur cargaison humaine et mettre le cap à nouveau sur l’Italie.

Voici les organisations concernées :

Quelles que soient les intentions charitables de ces organisations, leurs actions sont criminelles.

La plupart de ces migrants se retrouveront dans les rues comme illégaux provoquant la déstabilisation de l’Europe, suscitant des tensions sociales à motivation racistes.

Bruxelles a créé une législature particulière pour protéger les trafiquants contre les poursuites.

Cette loi stipule que ceux qui aident dans les sauvetages en Méditerranée ne devraient pas risquer la punition.

Durant nos deux mois d’observation, nous avons suivi au moins 39.000 Africains passé illégalement en Italie avec le plein consentement des autorités européennes.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Censure opportune / Timely Censorship

(Scroll down for English translation)

Nuremberg, juin 1945

Il y a une décennie, des entreprises de communications, de divertissement, de recherche, de partage et d’achat sur Internet étaient créées. Elles sont un complément indispensable à une gamme de systèmes développée par les « géants » de l’informatique. Ces « outils » mis à la disposition du public sont bien entendus « gratuits » et cela même alors qu’ils ont couté des centaines de millions de dollars pour voir le jour. Les différentes chartes de ces réalisations indiquent que les données personnelles de chaque utilisateur sont privées et que la sécurité de ces informations est la priorité N°1. La totale liberté d’expression et de la presse est également un crédo inaliénable pour leurs fondateurs qui souvent sont de généreux philanthropes. Par exemple, ils s’investissent aussi dans des projets humanitaires en Afrique, leur garantissant ainsi une image des plus angéliques, ils sont de purs altruistes et à les écouter, grâce à eux, enfin l’humanité sort du moyen âge, enfin l’ère de l’information gratuite et sans contrainte aucune est arrivée, c’est un nouvel âge d’or.

Ainsi, beaucoup de moyens ont été mis en œuvre pour développer et donner un statut international et incontournable à ces formidables créations. Cela à un tel point, que la majeure partie de la planète, le monde « civilisé », en vient à se servir d’elles tous les jours. Finalement, avec le temps, se sont des milliards de personnes qui trouvent banal de les utiliser.

L’histoire pourrait s’arrêter là, et on le souhaiterait d’ailleurs, mais c’est sans compter sur la nature exacte de ces projets, le but réel poursuivi par les initiateurs.

Il suffit de regarder ce qu’il en est, de la liberté d’expression, de la sécurité des données privées. La censure existe-elle et si oui elle concerne qui ou quoi?

Pendant 30 ans, avant l’avènement de ces nouveaux outils informatiques couplés à Internet, les révisionnistes se sont exprimés dans la douleur et la crainte. C’est donc une décennie de quasi liberté pour eux qui vient de s’achever, car même si la répression fût intense, ils ont pu diffuser leurs messages et leurs informations. Ils ont été entendus, lus et vus par des millions de personnes partout dans le monde. Nous tous avons pu constater que la répression anti-révisionnisme n’a d’égale que l’hypertrophie holocaustique ambiante.

Après dix années de « laisser aller » sur Internet, les juifs débutent une démarche globale de censure mondiale du révisionnisme. Que pouvons-nous en déduire?

Que les juifs ont peur car les gens se « réveillent » ? Absolument pas, bien au contraire!

Les juifs peuvent commencer à censurer massivement Google, YouTube, Facebook, Amazon, etc, car quoi qu’il arrive, ces « services » font d’ors et déjà partie intégrante du système de contrôle juif qui va des banques au complexe militaro-industriel, en passant par les médias, big-pharma, etc. L’argent domine tout, et les juifs ont l’argent, donc les juifs dominent tout, c’est pourtant facile à comprendre. Qu’importe qui est visible, qu’importe le nom des personnes des divers conseils qui président la multitude d’entreprises (les mêmes personnes siègent parfois dans les divers conglomérats industriels…).

Si les juifs censurent autant aujourd’hui, c’est pour une simple raison :

Plus que jamais, ils ont à ce jour un besoin fondamental d’antisémitisme.

Afin d’assoir leur domination totale, pour aller au bout de leur projet de destruction de la race blanche, ils doivent -à présent qu’ils ont endetté tous les pays industrialisés et qu’ils tiennent tout le monde par les c…..-  recréer des conditions préalables à un nouvel holocauste de Blancs, les deux précédents étant la 1ère et la 2nd guerre mondiale. Au regard de l’effort fourni par les juifs, si ce nouveau massacre devait avoir lieu, la race blanche n’y survivrait peut-être pas. Comme tout n’est que question d’adaptation et de timing, cette censure arrive à point nommé. Elle va galvauder les Blancs qui se sont « éveillés » et qui ne demandent qu’à en découdre à cause de toutes les injustices qu’ils subissent. Le pare-feu des juifs semble être les « méchant terroristes musulmans »

Les juifs n’ont pas peur, ils sont plus que jamais proche de leur objectif final, un nouvel ordre mondial juif avec Jérusalem comme capitale du monde.

Regardez aux USA, pour le plus grand bonheur des juifs, cette diabolisation orchestrée et appliquée à Donald Trump, l’a fait élire, et en France la même chose se reproduit, encore. Plus le FN est diabolisé, et plus il prend des points, élections après élections. Pensez-vous que cela soit un hasard ? Pensez-vous sérieusement que si Marine Le Pen est élue, alors les Blancs de France auront « gagné » ? Pensez-vous que les Blancs des USA ont gagné alors qu’ils s’apprêtent à entrer en guerre pour « éradiquer le terrorisme islamique de la terre », et à déclarer la guerre à l’Iran ? Que pensez-vous qu’il se passera pour les Français quand les USA attaqueront l’Iran, surtout si Marine est au pouvoir?

La démocratie dans laquelle nous vivons subit régulièrement des transformations, tout comme ces nouveaux outils Internet élaborés il y a près de dix ans. Une fois acceptée, elle a été modifiée et les conditions pour être un « bon citoyen » ont changé avec le temps. Au détriment du peuple, des lois ont évolué et d’autres ont été créées, la censure et les interdits ont toujours été plus importants. Malgré toutes les preuves que la démocratie ne fonctionne que pour une infime minorité de personnes, les gens ne veulent rien changer car ils sont convaincus que c’est un formidable outil, cela leur importe peu de savoir qu’ils n’ont déjà plus ni droit ni devoir.

De la même façon qu’il était prévisible qu’à court terme nous ne pourrions plus utiliser Facebook, Youtube ou Google pour dénoncer les juifs, nous ne pouvons pas non plus voter pour un parti sioniste afin de lutter contre les juifs. Il parait évident qu’il est impossible d’utiliser le système pour combattre le système. Une personne qui appelle à voter pour un candidat totalement pro-juif en prétendant lutter pour la race blanche est soit menteuse soit stupide, dans tous les cas il ne faut absolument pas l’écouter.

Après avoir lu ces quelques lignes, une éternelle question sera sur toutes les lèvres « que faire? »

La seule solution est d’arrêter de voter massivement et non pas de plébisciter le moins pire des candidats. Plus nous votons pour cette mascarade démocratique et plus elle détient un pouvoir légitime sur nous. Voter est synonyme d’acceptation de notre propre asservissement. Ce système perdurera tant que la majorité des français continuera de croire en lui, avec toutes les conséquences qui vont avec. Cela fait au moins 40 ans que les Français auraient dû arrêter de voter, et faire emprisonner ou condamner à mort tous les traitres de l’époque. Il n’est plus temps de discuter ou de voter « une dernière fois, car après c’est foutu », mais les miroirs aux alouettes démocratiques sont si beaux et ils renvoient de si belles images…

Prenons conscience immédiatement que nous ne sommes pas dans le même contexte que pendant les années 30 en Allemagne, qu’il n’y aura jamais de bon moment, qu’il n’y aura jamais cet effondrement économique et social, qu’il ne sert à rien d’attendre des jours meilleurs.

Aujourd’hui nous sommes le présent et l’avenir, demain c’est déjà du passé.

L’article est disponible en pdf ici.

Timely censorship

Holohoax, les avocats jetés en prison !

Source :
Jailing the Lawyers

Une manifestation de 300 personnes a eu lieu le 26 mars 2011 à Brandenburg, près de Berlin, pour appeler à la libération de l’avocat Horst Mahler, qui purge une peine de 12 ans d’emprisonnement pour avoir exprimer des opinions critiques et son scepticisme envers l’holocauste, ce qui est considéré comme un « crime ».

Les manifestants internationaux ont également appelé à l’abrogation de l’article 130 en Allemagne – une loi qui empêche les accusés (et même leurs avocats) de présenter des preuves médico-légales (ou d’autres preuves scientifiques) pour leur défense. Ainsi, les avocats allemands sont emprisonnés (et dans dix autres pays européens peuvent être poursuivis et fortement condamnés) s’ils cherchent à trop bien défendre leurs clients !

Si l’accusé dit à la cour : « Je n’ai pas menti. J’ai les preuves pour démontrer que j’ai raison. Et je vais vous montrer les preuves. » La cour dit : « Non, ne nous montrez pas les preuves. Ce que vous venez de faire est une deuxième négation de l’Holocauste et vous serez puni une seconde fois pour cela. Et votre avocat, qui vous aide à amener les preuves à la cour, sera également puni. Il est illégal de prouver la vérité, de prouver que vous avez dit la vérité. C’est illégal. »

Et le juge qui présidait le procès de Zündel, Ulrich Meinerzhagen, était un témoin dans le procès contre Sylvia Stolz. Et elle lui a posé la question : « Mr Meinerzhagen, saviez-vous, en tant que juge dans l’affaire Zündel, que cet homme veut se défendre lui-même avec sa thèse : qu’il n’a pas menti, mais disait la vérité et qu’il peut le prouver ? » Alors Meinerzhagen a répondu en tant que témoin : « Oh, c’est la chose la plus naturelle au monde, pour un accusé de se comporter de la sorte, mais alors il est du devoir de l’avocat de dire à son client que c’est illicite. »

Voilà, ceci est la formule de la justice de la Shoah. »

Horst Mahler

Amputé le 14 juillet 2015 d’une partie de sa jambe gauche, Horst Mahler a obtenu une « suspension de son emprisonnement » le 17 juillet 2015 mais le parquet de Munich réclame son retour en prison.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Allemagne année zéro

Berlin au lendemain de la guerre.

Une famille se débat avec les difficultés de la vie : le père malade est soigné par sa fille, le fils aîné, un ancien SS récemment démobilisé, n’ose pas se présenter aux autorités d’occupation et vit, caché, sans carte d’alimentation. Le fils cadet, Edmund, âgé de douze ans, essaie de faire vivre sa famille à l’aide de petits trafics que lui vaut sa vie errante, dans Berlin détruit par les bombardements. Les voisins voient d’un mauvais œil ces gens besogneux et sans ressources.

Un film de 1948 réalisé par Roberto Rossellini.

La restauration numérique d’Allemagne, année zéro est basée sur des images originales et des négatifs de la bande-son ainsi qu’une ancienne copie conservée à la Cinémathèque Nationale. Le travail de restauration a été effectué par la Cinémathèque de Bologne et la Cinémathèque Nationale au laboratoire Immagine Ritrovata en 2013.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

L’islamisation de l’occident

Sources :
Jeff Rense
Dennis Michael Lynch

Une interview de Frosty Wooldridge par Jeff Rense

De la même façon qu’il n’y a pas de différence entre un juif « du quotidien » et un juif « sioniste », il n’y a pas non plus de distinction entre un musulman « modéré » et un musulman « radical ». Il y a seulement des juifs et des musulmans. Ils n’ont pas le même objectif mais leur religion et leurs intérêts convergent.

Beaucoup pensent que partout en Europe les frontières se sont ouvertes « comme par magie », que partout des flots de migrants se sont déversés « sans raison » et surtout « par personne en particulier »… Les moins bornés ont déjà compris qui fait quoi et qui manipule qui, les autres cherchent encore « pourquoi ? mais pourquoi ? ».

Cette vidéo est tout à fait dans l’esprit de cette série d’articles sur les mouvements de racialistes pro-Blanc, car bon nombre d’entre eux surfent sur « la peur de l’islam » et poussent les Blancs à aller se battre contre les musulmans. Les éternels coupables de rien et responsables de rien rigolent bien dans leurs synagogues, malgré les preuves de leur implication dans la préméditation et l’exécution de génocides à répétitions.

L’interview est orientée pro-trump et anti-islam, et n’aborde jamais le sujet du judaïsme ou de la responsabilité des juifs dans tout ce qu’il se passe en Europe et aux USA, néanmoins les informations qu’elle contient sont intéressantes à entendre.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Bienvenu à Dearborn, Michigan, USA

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

 

 

Les médias sous contrôle juif

quatre des cinq plus grands géants du divertissement sont désormais dirigés ou sont la propriété de juifs. La société d’information Murdoch est placée quatrième, est le seul « gentil » qui reste. Cependant, Murdoch est aussi pro-Israël que n’importe quel juif, peut-être même plus. »

Los Angeles Jewish Times, « Yes, Virgina, jews do control the media », (« Oui, Virgina, les juifs contrôlent les médias »), 29 octobre 1999, p.14

La vidéo suivante date de 2001 et contient en substance l’idée que les juifs détiennent la majorité des médias américains.

Est-ce une idée folle?

Qu’en est-il de cette idée 16 ans plus tard?

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Nixon et la question juive

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Des Israéliens font campagne pour le contrôle du contenu de Wikipédia

Source :
Richard Edmondson

Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia

Wikimédia a conclu un accord avec des responsables israéliens pour promouvoir l’écriture multilingue et la réécriture de sujets d’histoire, de géographie et de sciences dans Wikipedia. Malgré eux, les lecteurs de Wikipédia prennent probablement des récits de l’histoire du Moyen-Orient au pied de la lettre, ne réalisant pas l’ampleur de la manipulation qui se produit derrière la forme apparemment autorisée d’une encyclopédie. Du choix des mots, aux informations de base données ou omises, aux sources erronées citées, Wikipédia est en train de se transformer en une source totalement peu digne de confiance.

L’article complet est disponible en pdf ici.

Les juifs et wikipédia


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Garder Wikipedia et Internet toujours d’avantage d’essence sioniste


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Joseph Goebbels – Le juif

Source :
neuschwabenlandpost

Der Angriff, 21 janvier, 1929

Der Angriff. Aufsätze aus der Kampfzeit, 1935 pp. 322-324

Toutes les questions sont ouvertement discutées en Allemagne, et tout Allemand fait usage de son droit de décider d’une façon ou d’une autre dans toutes les questions. Que l’on soit un catholique, un protestant, un employeur, un capitaliste, un socialiste, un démocrate, un aristocrate. Que l’on prenne partie pour tel ou tel côté est pour nos contemporains rien d’intrinsèquement déshonorable. Cela se passe en public, et là où les différences semblent toujours floues et confuses, elles peuvent être effacées par la discussion des points et des contre-points.

Un seul problème est retiré de cette discussion publique, et même le nommer est une provocation. La question juive. C’est un tabou dans la République.

Le juif est à l’abri de toutes les insultes : scélérat, parasite, escroc, racketteur, qui glisse comme de l’eau sur les plumes d’un canard. Appelez-le, juif, et vous remarquerez avec surprise comment il grimace, comment il est consterné, comment il s’effondre soudainement:

« J’ai été identifié. »

Il est insensé de se défendre contre le juif. Dans sa (son sens de la) sécurité, il ira comme l’éclair à l’attaque et, avec son sophisme, percera tous les moyens de défense de son adversaire.

Rapidement, il va transformer son adversaire en ce qu’il (son adversaire) voulait réellement combattre en lui : le menteur, le fauteur de troubles, le terroriste. Rien ne peut être plus erroné que d’essayer de se défendre contre cela. C’est exactement ce qu’il veut. Il invente quotidiennement de nouveaux mensonges, contre lesquels son adversaire doit dès lors se défendre, et le résultat est que, par autojustification, il (son opposant) n’arrive jamais à ce que le juif craint réellement : à l’attaquer. Maintenant l’accusé est devenu l’accusateur, et, avec beaucoup de clameur, il presse l’accusateur dans le box des accusés. Donc, il en a toujours été ainsi dans le passé quand une personne ou un mouvement a combattu le juif. C’est ce qui nous arriverait aussi si nous n’étions pas pleinement conscients de sa nature et si nous n’avons pas le courage de tirer les conclusions radicales suivantes:

1 – On ne peut pas combattre le juif positivement. Il est un négatif.

2 – On ne peut pas discuter la question juive avec les juifs. Après tout, on n’a pas à démontrer à qui que ce soit qu’on a le droit et le devoir de les rendre inoffensifs.

3 – On ne doit pas accorder au juif les moyens dans la bataille que l’on accorde à l’opposant honnête ; car il n’est pas un honnête adversaire ; il n’utilisera la magnanimité et la chevalerie que pour piéger son ennemi.

4 – Le juif n’a rien à dire sur les affaires (allemandes). Il est un étranger, qui ne jouit que des droits d’invité parmi nous et en abuse invariablement.

5 – La soi-disant morale religieuse des juifs n’est pas morale, mais un manuel de la tromperie. C’est pourquoi il n’a aucun droit à la protection de l’État.

6 – Le juif n’est pas plus intelligent que nous, seulement plus rusé et plus sournois. Comme il combat commercialement sous d’autres lois morales que nous, il ne peut être vaincu sur le plan commercial, mais seulement sur le plan politique.

7 – Un juif ne peut pas insulter un Allemand. La diffamation juive n’est qu’une cicatrice honorable pour un adversaire (allemand).

8 – La valeur du peuple (allemand) ou d’un mouvement (allemand) augmente avec son opposition aux juifs. Si quelqu’un est attaqué par des juifs, cela parle pour lui. Quiconque n’est pas persécuté par les juifs ou est loué par eux est inutile et nuisible.

9 – Le juif juge toujours les questions (allemandes) du point de vue juif. Par conséquent, le contraire de ce qu’il dit est vrai.

10 – Il faut dire oui ou non à l’antisémitisme. Celui qui épargne des juifs pèche contre son propre peuple. On ne peut être qu’un esclave ou un adversaire des juifs. L’opposition aux juifs est une question de purification personnelle.

Avec ces principes, l’opposition aux juifs a une perspective de succès. Et seul un tel mouvement est pris au sérieux et craint par les juifs. Le fait qu’ils fredonnent et crient contre ça ne fait que démontrer que c’est juste. Nous attendons donc avec impatience de trouver immédiatement la réponse à ces lignes dans les journaux juifs. Ils peuvent y hurler « Terreur ». Nous répondons à cela avec le dicton bien connu de Mussolini :

…La terreur ? Jamais ! C’est de l’hygiène sociale. Nous retirons ces individus de la circulation, comme un médecin enlève un germe de la circulation … »

Joseph Goebbels – Le juif

Joseph Goebbels – Der jude

Joseph Goebbels – The jew

________

(…) le mot ‘respect’ est faux. C’est un mot très important. Il ne peut pas être associé à quelque chose de juif. La discussion est inutile. Du moment que l’on comprend que la stratégie des juifs consiste à mentir et à tricher, discuter avec eux ne sert à rien.

Je crois avoir tout dis dans mon livre Tell the Truth and Shame the Devil. L’évaluation la plus claire que j’ai jamais lue est celle du Dr. Goebbels, écrite en 1929. Je vous la recommande sincèrement. »

Gerard Menuhin