Message urgent aux Européennes

Après avoir débattu avec ma conscience pour savoir si je devais me faire le relais ou non des images d’une extrême violence qui vont suivre, j’ai décidé de faire le travail de traduction et de vous montrer ces images.

La violence de ce qui va suivre n’est rien en comparaison de ce qu’on déjà subi des milliers de femmes et d’enfants allemands, italiens, grecques, suédois, finlandais et la liste ne fera que continuer de grossir, sans compter celle qui va s’abattre sur nous tous dans les prochains mois.

Il n’est plus question de se voiler la face ! Il faut nous préparer maintenant au tsunami de violence, de crimes, de viols qui est déjà en train de s’abattre sur l’Europe blanche !

Si vous avez suivi le travail développé sur cette chaîne et sur le site Web un grain de sable, vous devez désormais connaître le vrai responsable de toute cette destruction et de ce remplacement programmé : le juif.

Hitler avait raison ! Le comprenez-vous maintenant ?!

Comment accepter ces millions de « migrants » sauvages, d’un autre temps, qui ont grandi dans la violence et dans la haine des Blancs, des infidèles, comme vous vous apprêtez à le voir dans les images qui vont suivre ?

Ils n’ont que faire de vos « Si vous voulez vivre parmi nous, il faut suivre nos règles. »

Pour eux la femme n’est rien de moins qu’un animal, dont ils peuvent disposer comme bon leur semble, la tuer sans autre forme de procès en un clin d’œil comme vous allez le voir.

Oui, ces images sont terribles, elles m’ont traumatisé et rendu malade, mais il faut que vous voyez ce qui nous attend tous si nous ne réagissons pas MAINTENANT !!!

Sieg Heil !


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Le plan Hooton et la crise des migrants

Source :
Ursula Haverbeck

Chers compagnons proches et lointains, chers amis, tout d’abord, je veux vous remercier pour l’immense soutien suite à l’entrevue de Panorama. C’est une chose à laquelle je ne m’attendais absolument pas.

Aujourd’hui, nous avons un nouveau sujet de discussion, il s’agit de la vague d’étrangers qui déferle sur l’Europe. On peut dire qu’il est rare qu’un siècle porte un nom. D’habitude, nous nous contentons de lui donner un nombre, par exemple, nous appelons le précédent, le XXe siècle, même si le chiffre en question commence par un 19.

Ce XXe siècle, étonnamment, porte deux noms. Un historien juif russe qui enseigne aux États-Unis, l’appelle « le siècle juif ». Et puis, dans son « encyclopédie », il ajoute que c’est aussi « le siècle de l’antisémitisme ». Yuri Slezkine, a décrit l’histoire des juifs dans le monde dans ce livre de plus de mille pages, à moitié mythique mais très réel, en particulier quand il écrit à propos du siècle juif en Allemagne. Cette information est disponible en Allemagne depuis 2006.

Je constate toujours que la littérature juive est rarement lue par les Allemands, ce qui est stupide. Quand on examine si Yuri Slezkine a eu raison de nommer ce siècle, le siècle des juifs, on s’aperçoit que ce siècle a commencé avec la commémoration du centenaire du Congrès de 1889. Commémoration de la Révolution française qui a eu lieu en 1789. Nous savons à propos de ce Congrès, grâce aux protocoles et notamment grâce à une publication dans un magazine anglais, intitulé « Truth » [Vérité] qui fut publié en 1890. Lors de cette conférence, ils ont préparé les plans pour le siècle à venir. »

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

L’hymne national allemand

Source :
ingeb

Das Deutschlandlied (Le Chant de l’Allemagne) ou Das Lied der Deutschen (Le Chant des Allemands) est un chant dont le troisième couplet est l’actuel hymne national de l’Allemagne. Les paroles en ont été composées par l’écrivain August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841 sur l’île de Heligoland, sur la partition d’un quatuor à cordes de Joseph Haydn datant de 1797.

Les mots « Deutschland, Deutschland über alles, über alles in der Welt. » doivent dans ce contexte être compris comme un appel aux souverains allemands à mettre de côté leurs querelles et à concentrer leurs efforts sur la réunification de l’Allemagne. En allemand standard, « über alles » signifie « par-dessus tout » dans le sens de priorité et non de primauté ou supériorité, ce qui serait « über allem ». De plus, à l’époque de Fallersleben, ce texte avait une connotation politique libérale, car l’aspiration à une Allemagne unie allait souvent de pair avec la réclamation de plus de libertés, comme la liberté d’expression, la liberté de la presse et autres Droits de l’homme.

Ainsi, les frontières de la « patrie allemande » que décrivent le premier couplet ne doivent nullement être considérées comme frontières politiques, mais marquent les limites de la langue et de la civilisation allemandes de l’époque. Cependant la volonté des nationalistes originels de réunir dans un même État tous les citoyens allemands (de culture allemande) fournira un modèle et un objectif aux pangermanistes du siècle suivant, le Großdeutschland.

Après la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification allemande en 1990, seul le troisième couplet, porteur de valeurs démocratiques modernes comme le respect du Droit, de la Liberté, ou la recherche du bonheur, est adopté comme hymne national de toute l’Allemagne. Les deux premiers ne sont pas interdits stricto sensu, mais ils ne sont jamais prononcés lors des évènements officiels. Chanter ou utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l’expression de vues politiques très à droite, voire ouvertement néo-nazies. Pour éviter toute confusion préjudiciable, les paroles sont rarement chantées.

Allemagne, Allemagne par-dessus tout (*)
Par-dessus tout au monde (*)
Quand, constamment, pour la protection et la défense
Fraternellement elle est unie
De la Meuse jusqu’au Niémen
De l’Adige jusqu’au Détroit,
Allemagne, Allemagne par-dessus tout
Par-dessus tout au monde.

Femmes allemandes, fidélité allemande,
Vin allemand et chant allemand,
Retrouvera, dans le monde entier,
Leur vieille gloire respectée,
Pour nous inspirer à de nobles actions
Tout au long de notre vie.
Femmes allemandes, fidélité allemande,
Vin allemand et chanson allemande.

Unité, droit et liberté
Pour la patrie allemande.
Cela, recherchons-le
En frères, du cœur et de la main.
Unité et droit et liberté
Sont les fondations du bonheur.
Fleuris, dans l’éclat de ce bonheur,
Fleuris, patrie allemande !  » (bis)

(*) Le sentiment des deux premières lignes est:

« Considéré par-dessus tout au monde », (Ce que la plupart des citoyens expriment envers leur patrie) et non pas « Maîtres du monde ».

Au moment où il a été écrit, c’était un appel à l’unification des nombreux États indépendants pour une Allemagne unifiée. Le verset 4 fut de courte durée et fut écrit par un autre auteur et est rarement vu.

Aujourd’hui seul le troisième verset est considéré comme l’hymne national. Le premier verset est banni et il y a des mouvements qui considèrent que même le second verset est offensant et qui souhaitent interdire toute la chanson.

Un rare commentaire personnel :

Pensez aux paroles des hymnes de n’importe quel autre pays. Les hymnes que je comprends, comme je ne parle pas beaucoup de langues, j’en connais peu, parlent de conflits. Les Français veulent fertiliser les fermes avec le sang de leurs ennemis, la Grande Bretagne veut gouverner les océans du monde, les États-Unis veulent se battre des côtes de Tripoli au Mexique. Les pays plus modestes parlent de défense.

L’hymne allemand dit :
Oubliez les petites querelles régionales, unissez-vous pour le bien commun et ne faites rien qui puisse faire honte à votre nom ou à votre produit et donc votre pays. Travaillez avec fierté pour gagner et garder l’admiration du monde.

Quel cinglé peut penser qu’il y a un problème avec ces paroles et ce sentiment qu’elles expriment ? Je n’arrive pas à comprendre, mais il y a bien des cinglés pour penser cela. Qu’on puisse prendre leurs critiques au sérieux me fait honte.

Maintenant que « Nous vaincrons » et « Kumbaya o Lord » ont remplacé quelques-unes des vieilles chansons de soldats allemands de la Wehrmacht, oups, désolé, de la Bundeswehr, peut-être une de ces deux chansons sera considérée peut-être pour un nouvel hymne national allemand plus gentil et plus doux.

Au fait, saviez-vous que la loi allemande interdit toutes les chansons contenant les mots : honneur, héros et gloire ? Le droit dit : (Est punissable) tout texte suggérant un qu’un soldat pourrait devenir un héros ou atteindre l’honneur et la gloire.

Croyez-le ou pas, mais un simple lien vers www.ingeb.org a coûté bien des ennuis et plusieurs milliers de dollars en amendes à plus d’un innocent allemand.

J’ai lu que les groupes de défense des droits de l’homme sont sérieusement bouleversés parce que la Chine emprisonne les citoyens pour « protestation politique pacifique » sur Internet. Mince, en Allemagne, vous n’avez même pas besoin de protester, un simple clic vers ma page de chanson heureuse et vous pouvez écoper de 60 jours de prison plus des frais de justice.

Frank 2002


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Trump, l’illusion du changement

Source :
Brian Ruhe

Donald Trump, octobre 2016

J’aime Israël et j’honore et je respecte la foi et la tradition juives. Et il est important que nous ayons un président qui ressente la même chose.

Pour moi le respect et la révérence envers le judaïsme est une affaire personnelle. Ma fille Ivanka et mon gendre Jered élèvent leurs enfants dans la foi juive. Me rappelant sans cesse les valeurs importantes et les leçons que nous apprenons sur le commandement, les résolutions et les familles dans la tradition juive.

Mon administration se tiendra côte à côte avec le peuple juif et les dirigeants d’israhell afin de continuer à renforcer les ponts qui relient pas seulement les juifs-américains et les Israéliens, mais aussi tous les Américains et les Israéliens.

Ensemble nous feront face à l’ennemi tel que l’Iran, qui à pour but de détruire israhell et son peuple. Ensemble nous ferons de l’Amérique et d’israell des États sûrs à nouveau. »

Interview de John Kaminski par Brian Ruhe.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Auschwitz, une vérité cachée surprenante

Source :
CODOH

Auschwitz, le tristement célèbre camp de guerre en Pologne où l’on dit que les Allemands ont tué au moins un million de juifs dans des « chambres à gaz homicides », en détournant de son utilisation initiale l’insecticide appelé « Zyklon B ». Auschwitz est devenu un mot à la mode pour l’holocauste. On dit qu’il fut l’épicentre de cette mère de tous les génocides. Ici, on dit que les Allemands ont employé leur ingéniosité technique pour assassiner en masse leurs victimes sans défense d’une manière industrielle avec la plus grande efficacité possible. D’abord ils furent fourrés dans des abattoirs chimiques par milliers, puis leurs cadavres étaient rapidement brûlés dans les fours crématoires.

Mais cette histoire résiste-t-elle à l’examen minutieux ? Cette vidéo examine quelques-unes des affirmations courantes faites par les survivants sur ce qui s’est passé à Auschwitz. Certaines des questions posées dans ce contexte sont les suivantes :

  • Est-il possible de remplir des « chambres à gaz » avec des victimes comme il est déclaré ?
  • Les juifs, supervisés seulement par d’autres juifs, ont-ils coopéré à leur propre massacre ?
  • Quelles portes ont été utilisées pour enfermer 2,000 juifs dans une lutte contre la mort ?
  • Quelle fut vraiment l’efficacité du processus de crémation ?
  • Combien de détenus d’Auschwitz ont quitté le camp en vie pour dire au monde ce qu’ils ont vu ?

Cette vidéo donne les réponses à ces questions et à d’autres, soutenues par des documents et des témoignages d’experts. Les résultats sont étonnants, pour ne pas dire : choquant. Les divergences entre les revendications de survivants d’une part, et la réalité technique et physique d’autre part révèlent la surprenante vérité sur Auschwitz, qui n’est pas ce que la plupart des gens pensent qu’elle est.

Regardez cette vidéo, et alors vous porterez un autre regard sur  le monde qui vous entoure !

Note : Cette vidéo a été examinée par deux experts de l’holocauste de premier plan afin de vérifier l’exactitude de son contenu. Il comprend une annexe écrite avec des sources et une discussion écrite des questions omises ou simplement brièvement abordées dans le film.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Oradour-sur-Glane, démystification de la thèse officielle – 2 / 2

Source :
PHDNM

Les retranscriptions sont disponibles: / Transcripts are available:

Vincent Reynouard – Oradour sur Glane, to blame on the Resistance

Vincent Reynouard – Oradour, Vincent Reynouard answer to Manuel Valls

Vincent Reynouard – Nagasaki and Oradour who personifies the real barbarism

Oradour sur Glane, la faute à la Résistance

Dans cette vidéo, Reynouard part des poursuites intentées depuis quelques semaines contre l’ancien SS d’Oradour Werner Christukat.

S’appuyant sur le témoignage de ce Werner C et sur de nouveaux documents, il expose l’enchaînement des faits qui survinrent le 10 juin 1944 à Oradour.

Il explique pourquoi, pris entre une église qui venait d’exploser et des hommes qui, dans les granges, menaçaient de devenir incontrôlables, les SS fusillèrent ces derniers avant de se ruer en renfort vers le lieu saint.

Vincent Reynouard interpelle enfin le maire actuel d’Oradour qui se dit favorable aux poursuites contre Werner C au motif que tout le monde doit rendre compte de ses actes, quelle que soit leur ancienneté. Reynouard lui explique que les actes ne doivent pas être déformés par une thèse officielle mensongère. Puis il aborde le contexte général de l’affaire et pose le problème de la Résistance.

La conclusion choc de l’auteur est la suivante : ce sont les maquisards qui portent la responsabilité première du drame d’Oradour, car sans leur action, il n’y aurait eu ni gradé SS enlevé la veille (c’est ce qui fit venir les SS à Oradour ce 10 juin 1944), ni dépôt clandestin de munitions au-dessus de la tête des femmes et des enfants enfermés dans l’église..

A visionner d’urgence!

Oradour sur Glane, to blame on the Resistance

In this video, Reynouard reacts on the lawsuits of recent weeks against the former Oradour SS, Werner Christukat.

Based on the testimony of C. Werner and new documents, he sets the sequence of events that occurred June 10, 1944 in Oradour.

He explains why, caught between a church that had exploded and men, who in barns, threatened to become uncontrollable, the SS shot them, before rushing as reinforcements to the holy place.

Vincent Reynouard finally challenges the current mayor of Oradour, who expressed support prosecutions against Werner C. on the grounds that everyone is accountable for his actions, regardless the time they occured. Reynouard explains to him, that the acts must not be distorted by false official thesis. Then he discusses the general context of the case and the problem of the resistance.

The author’s shocking conclusion is: it isthe guerrillas who bear the primary responsibility of the drama of Oradour, because without their action, there would have been no ranking SS abucted the day before (this is why the SS came in Oradour this June 10, 1944), nor clandestine depot of ammunition above women and children heads who were locked in the church ..

A must see documentary!

Oradour, Vincent Reynouard répond à Manuel Valls

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard répond au discours qu’a tenu hier Manuel Valls à Oradour-sur-Glane lors des commémorations du 70ème anniversaire du drame.

Avec humour, V. Reynouard remercie d’abord le Premier ministre pour l’hommage qu’il a (involontairement) rendu aux révisionnistes d’Oradour. Car si vraiment ceux-ci étaient insignifiants, il n’en aurait pas parlé. En fait, les révisionnistes d’Oradour obsèdent les puissants et les gardiens de la Mémoire parce qu’ils chuchotent une vérité qui balaye les mensonges mal ficelés de la thèse officielle.

V. Reynouard épingle ensuite le Premier ministre lorsqu’il prétend faire du drame d’Oradour une mise en garde contre tout ce qui n’est pas estampillé « démocratique ». Après avoir démontré que l’histoire officielle du drame était sortie de cerveaux antinazis, il met M. Valls face à sa contradiction: si un antinazi peut être objectif en matière d’histoire de la seconde guerre mondiale, alors pourquoi un national-socialiste ne pourrait-il pas l’être?

Oradour, Vincent Reynouard answer to Manuel Valls

In this video, Vincent Reynouard responds to Manuel Valls’ speech held yesterday in Oradour-sur-Glane during the 70th anniversary commemorations of the tragedy.

With humor, V. Reynouard first thanked the Prime Minister for the tribute he (unintentionally) made to the revisionists of Oradour. For if the latters were really insignificant, he would not have mentioned them. In fact, the revisionists of Oradour obsess the powerful and the guardians of the memory because they whisper a truth that sweeps the lies in the official thesis.

V. Reynouard then pins the Prime Minister when he claims to use the Oradour tragedy against anything that is not stamped « democratic ». After proving that the official story of the tragedy was coming from an anti-Nazi brain, he puts Mr. Valls face to his contradiction: if an anti-Nazi can be objective with regard to history on WWII, so why not a National-Socialist?

Nagasaki et Oradour, où est la vraie barbarie?

Oradour et Nagasaki… « Ce n’est pas pareil » nous répond-on toujours.
Non, en effet, ce n’est pas pareil: la vraie barbarie, ce sont les vainqueurs de 1945 qui l’on incarnée et qui l’incarnent encore aujourd’hui…

Nagasaki and Oradour, who personifies the real « barbarism »?

Oradour and Nagasaki … « It’s not the same! » is the common response.
No, indeed, it is not the same: the real barbarism, it is the victors of 1945 who embodied it and who are still embodying it today …

Départ équitable

Sources :
fair start products
The Tundra Tabloids

Départ équitable pour ceux à la recherche d’une vie meilleure

Produits artisanaux faits par les réfugiés !

Découvrez ici notre brochure de présentation.

Fair Start est une marque de design révolutionnaire : elle offre des produits séduisants pour les consommateurs curieux et permet aux demandeurs d’asile artistes et artisans de subvenir à leurs besoins pendant leur périlleux voyage. Fair Start n’est pas un organisme de bienfaisance, c’est un ambitieux projet de design à l’ère où les foules s’approvisionnent sur Internet.

Grâce à cela, ce qui peut paraître une idée simple, une boutique de cadeaux numérique mondiale avec des produits significatifs et séduisants, les réfugiés artisans peuvent transformer leurs compétences uniques en profit. D’une certaine manière, Fair Start est un mélange croisé entre Etsy, Fair Trade, Uber et Ebay.

La marque est née à la base grâce à la simple découverte par le réseau Startup Refugees d’un intérêt croissant pour les bijoux artisanaux et ethniques importés, les objets en bois, les tapis et les objets de décoration chez les amateurs enthousiastes de design pendant que les artisans et les artistes qualifiés vivent, par le malheur du destin, dans les centres de réfugiés et les camps. Nous ne considérons pas le fait qu’ils vivent dans des camps comme un obstacle, mais un défi à relever.

Nous croyons que la plupart des craintes et des préjugés contre les réfugiés et l’immigration sont fondés sur la peur de leur dépendance envers nous. Notre doctrine est que tout le monde devrait avoir droit à un départ équitable – une chance de subvenir à ses propres besoins.

Tous les produits sont conçus dans des ateliers par les réfugiés designers, artistes et artisans. Les ateliers sont gérés et encadrés par des professionnels locaux du design. Une fois les prototypes terminés, les réfugiés commencent la production dans les centres d’accueil. Les deux premiers produits sont maintenant terminés et beaucoup d’autres sont en cours de développement.

Le bénéfice est ensuite partagé équitablement entre les réfugiés qui fabriquent les produits.

Tous les produits sont uniques, tout comme leurs fabricants, et symbolisent les nouveaux départs, les histoires inédites et les voyages d’espoir que les réfugiés ont dû malgré eux expérimenter pour parvenir à leur destination en sécurité.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Donald Trump et Israhell

Beaucoup d’Américains blancs pensent que Trump va améliorer leurs conditions de vie, de la même manière qu’en France, beaucoup pensent que Marine Le pen ferait un bon candidat pour représenter les Blancs. Regarder qui finance quoi et qui soutient qui n’a visiblement plus d’importance, les Blancs sont si désespérés qu’ils fondent tous leurs espoirs sur le premier Blanc qui prétend s’exprimer au nom de leur groupe racial.

Une chose est pourtant sûre, il ne suffit pas que les juifs dénigrent quelqu’un pour que tout d’un coup ce quelqu’un soit lavé de tout soupçon. Le bon sens voudrait que nous tous gardions un esprit critique avant de porter au nu le premier Blanc qui passe sous prétexte que les juifs ne l’aimeraient pas. Tout n’est que théâtre en politique, nous savons avant de voter pour un Obama ou une Hillary, tout comme voter pour un Sarko ou un Hollande, revient exactement au même car ces « représentants » du peuple sont culs et chemises en dehors des caméras.

Mais curieusement, si vous dites la vérité sur Donald Trump ou sur Marine Le Pen, à savoir qu’ils sont autant corrompus que les autres et qu’ils font partie intégrante du plan juifs de domination du monde, là les gens se braquent, autant à gauche qu’à droite car deux seuls sons de cloches sont autorisés :
Pour la gauche, Trump et Le Pen sont le mal absolu, les méchants fachos racistes antisémites, et pour la droite, Trump et Le Pen sont le bouclier contre la juiverie internationale.

Quiconque tente de garder la tête froide, pour ne pas avoir à choisir entre la peste et le choléra que sont la gauche et la droite en France comme aux US, se retrouve traité de paria défaitiste, de rabat-joie, de gauchiste…

Ils ont voté pour Trump et ils vont le payer très cher, les juifs ont tout fait pour que Trump soit élu afin d’avoir une opportunité de punir le peuple blanc américain, tout en sachant que Trump est 100 % pro israhell. Qu’il devienne où non le nouveau président en janvier ne changera plus la donne, les Américains blancs sont condamnés. Le même schéma se dessine pour la France, et le peuple français va tomber dans le piège tout autant que les Américains…

Vous pouvez penser que le peuple a décidé, vous avez le droit d’y croire, mais vous n’aurez pas raison pour autant même si vous êtes nombreux à avoir mordu à l’hameçon juif.

Qui organise cette guerre raciale qui s’en vient et qui va en tirer le plus de profit ?

La confusion est totale dans la tête des Blancs, des Noirs et des Arabes, le moment arrive ou tous vont se faire la guerre pendant que les juifs seront aux premières loges de la disparition finale des Blancs qu’ils honnissent et qu’ils exècrent. Souvenez-vous des paroles du Rabbin Ron Chaya lorsqu’il dit que l’Islam leur sert de « balaie » et qu’eux, les juifs, n’auront rien à faire qu’à attendre.

Si, sur le site du Grain de sable nous disons souvent que les juifs sont stupides, se sont surtout des mots qui leurs sont destinés, mais nous ne les sous-estimons pas dans cette guerre à mort, nous savons qu’ils ont déjà massacré des dizaines de millions de Blancs par pur plaisir et qu’ils ne pensent qu’à nous exterminer une bonne fois pour toute, tous autant que nous sommes. Encore une fois, vous avez le droit de croire ce que vous voulez, vous pouvez sous-estimer leur perversité et leur machiavélisme mais ils ont bien des coups d’avance et les Blancs sont confus ou endormis pour la très grande majorité.

Vous pouvez soit continuer de vous congratuler en pensant que les Blancs « se réveillent », ou vous pouvez réaliser maintenant que la fin est très proche et que la 3ème guerre mondiale n’a pas été stoppée par cette élection bidon de Trump.

La guerre raciale est prévue, elle est synonyme d’anéantissement pour un nombre très important de Blancs, voter pour les partis pro-israélien de Trump ou de Le Pen n’est qu’une consécration supplémentaire pour les juifs, un signal fort de leur pouvoir total sur les esprits blancs qui en sont rendus à voter clairement pour Sion tout en ayant l’illusion de voter contre.

Pour trouver de très nombreuses informations vérifiables et sourcées sur les accointances entre les partis politiques américains et français avec israhell, nous ne saurions que trop vous conseiller d’aller sur le site du « gentil ».

Vous y trouverez par exemple cet article :
La « dissidence » à la Maison-Blanche ? (Un retour au bercail?)
L’antisémitisme du faux fasciste Trump: un leurre au service d’Israël et des intérêts Rothschild qui l’ont sorti de sa banqueroute (comme pour Churchill).

Du théâtre de A à Z…

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

« Tempête Infernale », après le film, le livre en français

Source :
Thomas Goodrich

Le livre de Thomas Goodrich « Hellstorm » a été traduit en français par « Val Kyrie », alias didi 18D, il est disponible sur Amazon, et sur la boutique SANS CONCESSION.

Il n’est pas question dans ce livre de chercher à connaître la véracité, l’exactitude des témoignages rapportés ou de disculper les Allemands de leur présumés crimes. Ce livre ne traite pas des crimes attribués aux vaincus par les vainqueurs, ni ne consacre un « temps égal » à la version alliée de la soi-disant « Bonne guerre ». Toute personne à la recherche d’informations traitant du point de vue opposé n’a qu’à se rendre à la bibliothèque locale ou d’allumer sa télévision. Non, ce livre ne porte pas sur ce que les Allemands ont fait au monde, mais il porte sur ce que le monde a fait aux Allemands ; les crimes monstrueux que le monde a commis contre l’Allemagne, pendant et après la guerre, des crimes si horribles et diaboliques qu’il n’y a pas de mots dans la langue française pour les décrire avec précision ; des crimes qui ont été enterrés par les vainqueurs sous une montagne de mensonges et de propagande durant plus de 70 ans. J’ai le sentiment que ce livre est de loin un monument approprié et attendu depuis longtemps, vis-à-vis de ces pauvres âmes misérables, les victimes sans voix de la pire guerre au monde .

Thomas Goodrich

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Le site officiel :
hellstorm documentary
Un film d’après le livre de l’auteur et historien Thomas Goodrich, raconté par Sinead McCarthy, graphique d’Oscar Turner, scénario de Thomas Goodrich & Kyle Hunt, traduction et sous-titrages didi18D.

Ce documentaire raconte une histoire que les vainqueurs ne veulent toujours pas que l’on connaisse.

Apprenez la terrible vérité sur les viols, les tortures, l’esclavage et les assassinats de masse infligés au peuple allemand par les Alliés vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale.

C’est la plus belle opération de dissimulation de l’histoire du monde.

Montage par Omniphi

Bobby Fischer nous parle des juifs

Né le 9 mars 1943 à Chicago aux États-Unis, il est mort le 17 janvier 2008 à Reykjavik en Islande.

Bobby Fischer, un américain d’origine juive, enfant prodigue devenu rapidement champion du monde d’échecs, considéré internationalement comme un génie. Sauf bizarrement, quand il parle de sa communauté d’origine. Comme c’est étrange ! Les génies deviennent subitement des fous quand ils abordent certains sujets !

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

 Bobby Fischer, le juif et le diable

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Ernst Zündel, le grand procès de l’Holocauste 2

7 mai 1995, incendie de la maison d’Ernst Zündel

Le second procès aura lieu en 1988, avec le célèbre Rapport Leuchter: Zündel sera condamné cette année-là mais relaxé en 1992 par la Cour suprême.

Ses adversaires n’eurent de cesse de le persécuter et il finit par purger 7 années de détention dans 6 prisons, dans 3 pays et sur 2 continents; libéré en 2010 il attend en Allemagne depuis 6 ans l’autorisation de retourner vivre auprès de sa femme Ingrid…

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Interview de Rosemarie Rohrbach par Diane King

Source :
Diane King

Rosie est née à Cologne, en Allemagne lors d’un raid de bombardement sur la ville.

Quand l’Allemagne fut vaincue, sa famille fut dispersée autour du Reich, les Alliés ont divisé, torturé, assassiné, puis expulsé les Allemands par millions de leur pays d’origine.

Rosie et sa famille ont pu partir au Canada et pour elle, c’est un bouleversement quand elle apprend que la diabolisation imposée à sa famille et au peuple allemand était elle-même diabolique et qu’elle était fondée sur des histoires et des mensonges fabriqués.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Défense interdite pour les révisionnistes

Une conférence de Sylvia Stolz. (2012)

Dans un exposé d’une heure quarante, l’intrépide avocate des révisionnistes allemands (Ernst Zündel, Germar Rudolf…) explique la façon dont la « justice » allemande traite les révisionnistes.

Son exposé vous entraînera dans l’enfer d’un univers où l’injustice règne en maître.

Interdiction de présenter des « preuves », interdiction de poser des questions d’ordre historique, accusé présumé coupable, pressions multiples sur les avocats pour les empêcher de défendre leur client, avocats qui se retrouvent à leur tour au banc des accusés lorsqu’ils ont osé braver les pressions…


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Terrorisme islamique, message à Manuel Valls

Source :
PHDNM

Procès des otages, 1947

Les retranscriptions sont disponibles: / Transcripts are available:

Vincent Reynouard – Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 1

Vincent Reynouard – Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 2

Vincent Reynouard – Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 3

Vincent Reynouard – Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 4

Terrorisme islamique, message à Manuel Valls partie 1

Dans ce message, Vincent Reynouard analyse les causes profondes du terrorisme qui, aujourd’hui, frappe nos sociétés.L’auteur commence par souligner un « clin d’œil » de la Providence; une concordance de dates: en juin 1943, des maquisards commirent un attentat contre des gendarmes d’Arlanc. Il réfute ensuite les excuses habituellement données pour justifier ce genre de geste (« c’était la guerre », « libération du territoire »…). Puis, à l’aide de nombreux exemples, il rappelle que sous l’Occupation, la Résistance utilisa le terrorisme à grande échelle…

Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 1

In this message, Vincent Reynouard analyzes the root causes of terrorism, which today strike our societies. The author begins by noting a « wink » of Providence; corresponding dates: in June 1943, guerrillas committed an attack against gendarmes in Arlanc. He then refutes the excuses usually given to justify this kind of gesture (« it was war, » « liberation of the territory » …). Then, using many examples, he says that under the Occupation, Resistance used the large-scale terrorism …

Terrorisme islamique, message à Manuel Valls partie 2

Dans ce deuxième volet (qui termine la première partie), Vincent Reynouard réfute la thèse selon laquelle « la violence serait au cœur du nazisme » (sous-entendu: tous les moyens étaient justifiés pour le combattre). Se fondant sur des documents français, sur la presse de l’époque ainsi sur un procès méconnu de Nuremberg (le « procès des otages« , 1947) il explique pourquoi, en France et en Yougoslavie par exemple, l’Occupation devient de plus en plus violente au cours du temps. Ce sont les Résistants qui portèrent les premiers coups et qui contraignirent les Allemands à mettre le doigt dans l’engrenage de la violence. Ce deuxième volet termine la première partie: dans le prochain édito, Vincent Reynouard démontrera en quoi la propagande justificatrice des vainqueurs de 1945 (« les nazis étaient les gros méchants violents, donc tous les moyens étaient bons pour les combattre« ) justifie, par ricochet, tous les terrorismes, y compris les terrorismes actuels.

Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 2

In this second part (which ends the first), Vincent Reynouard refutes the thesis that « violence is at the heart of Nazism » (meaning: all means were justified to fight). Based on the French documents, the press of the time and on an unknown Nuremberg trial (the « Hostages Trial« , 1947) he explains why in France and Yugoslavia, for example, the occupation becomes more severe over time. These are the Resistance fighters who carried the first shots and forced the Germans to put their finger in the cycle of violence. This second part ends the first part: in the next editorial, Vincent Reynouard demonstrate how the justificatory propaganda of the victors of 1945 (« the Nazis were big violent villains, so all means were good to fight« ) justifies, in turn , all forms of terrorism, including the current terrorism.

Terrorisme islamique, message à Manuel Valls partie 3

Cet odieux « deux-poids-deux-mesures » depuis 1945
Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique que la propagande justificatrice des vainqueurs consiste à séparer le monde en deux: d’un côté les « bons » de l’autre les « méchants« . Puis il démontre, documents historiques à l’appui, qu’avec cette séparation, les mêmes actes sont jugés différemment suivant le camp qui les a commis. Reynouard évoque par exemple les expériences sur des cobayes humains. Bien que les « bons » en aient pratiqué bien plus que les « nazis« , seuls les médecins allemands furent jugés pour cela.
Enfin, Reynouard démontre par quelle sordide tricherie les vainqueurs de 1945 sont parvenus à faire des « bons » des gens au-dessus des lois: fin 1944, ils ont changé le Droit international afin de pouvoir juger les vaincus, et eux seuls. Mais cette dialectique se retourne aujourd’hui contre nous, face aux terroristes modernes.

Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 3

This odious « double standard » since 1945
In this video, Vincent Reynouard explains that the justificatory propaganda of the victors is to separate the world into two: on one side the « good » to the other the « evils« . Then he demonstrates, with support of historical documents, that with this separation, the same acts are judged differently depending which side committed them. Reynouard evokes such experiments on human subjects. Although the « good » practiced much more of them than the « Nazis« , only the German doctors were judged for it.
Finally, Reynouard demonstrates how sordid 1945 victors’ cheating, were able to make of « good » people, people above the law: end of 1944, they changed the international law in order to judge the defeated and they, alone. But this dialectic turns against us today, faced with modern terrorists.

Terrorisme islamique, message à Manuel Valls partie 4

Terrorisme: la responsabilité des vainqueurs de 1945
Dans cette vidéo, Vincent Reynouard prouve tout d’abord que les vainqueurs de 1945 ne représentaient pas LA Civilisation. Puis il explique pourquoi leur prétention à la représenter se retourne aujourd’hui contre eux (contre nous): s’appuyant sur des documents issus de l’État islamique, Reynouard démontre que la dialectique de ses dirigeants pour justifier les violences est identique à celle invoquée par les vainqueurs de 1945 afin d’excuser tous leurs crimes. Enfin, il propose une voie qui pourrait nous permettre de nous extraire de la spirale de la violence.

Islamic terrorism, message to Manuel Valls part 4

Terrorism: the responsibility of the 1945 winners
In this video, Vincent Reynouard proves firstly that the 1945 winners did not represent THE Civilization. Then he explains why their claim to represent it today turns against them (against us): based on documents from the Islamic State, Reynouard demonstrates the dialectic of its leaders to justify the violence is the same invoked by the 1945 victors in order to excuse all their crimes. Finally, it proposes a path that could enable us to extract ourselves from the spiral of violence.

Holodomor – La famine inconnue

Par Taras Hukalo
Le documentaire télé « La famine inconnue », diffusé par Radio-Québec (aujourd’hui Télé-Québec) le 16 avril 1983 était le premier film au Canada (et peut-être au monde) entièrement consacré au génocide ukrainien. Ce documentaire en français, produit par Radio-Québec pour sa série d’émissions Planète, a été doublé plus tard en ukrainien et anglais. Le film d’une durée de 30 minutes rassemble les récits en quatre langues (Ukrainien, Français, Anglais et Russe) des témoins oculaires du génocide.

Dans leur nombre Malcolm Muggeridge, un auteur britannique qui était l’un des premiers journalistes occidentaux (Manchester Guardian) à rendre compte de l’ampleur de la famine, Lev Kopelev, un auteur dissident soviétique vivant maintenant en Occident qui avait participé à la confiscation du grain et de Nina Strokata-Karavansky, une ancienne dissidente ukrainienne vivante également en Occident.

Les témoignages sont complétés par les explications de Dr James Mace de Harvard Ukrainian Research Institute, de dissident soviétique Dr A. Babyonyshev, de l’université d’Alberta, de prof. Bohdan Bociurkiw d’université de Carleton à Ottawa, de Dr Bohdan Krawchenko de l’université d’Alberta, de prof. Roman Serbyn de l’Université du Québec et de Marco Carynnyk, un auteur de Toronto.

Holodomor – The Unknown Holocaust

By Taras Hukalo
The television documentary, « The Unknown Holocaust » broadcasted by Radio-Québec (now Télé-Québec) on April 16, 1983, was the first film in Canada (and perhaps in the world) devoted entirely to the Ukrainian genocide. This documentary in French, produced by Radio-Québec for its program series Planète, was later doubled in Ukrainian and English. The 30-minute film brings together narratives in four languages (Ukrainian, French, English and Russian) of eyewitnesses of the genocide.

In their number Malcolm Muggeridge, a British author who was one of the first Western journalists (Manchester Guardian) to report on the scale of famine, Lev Kopelev, a Soviet dissident writer now living in the West who had participated in the confiscation grain and Nina Strokata-Karavansky, a former Ukrainian dissident also living in the West.

The testimonies are supplemented by explanations from Dr James Mace of the Harvard Ukrainian Research Institute, Soviet dissident Dr. A. Babyonyshev of the University of Alberta, prof. Bohdan Bociurkiw from Carleton University in Ottawa; Dr. Bohdan Krawchenko from the University of Alberta; Roman Serbyn of the University of Quebec and Marco Carynnyk, a Toronto author.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La $hoah par noyade à Auschwitz

Voici une révélation douloureuse.

Aujourd’hui -j’aimerais dire en avant première mais beaucoup ont déjà eu vent de cette triste histoire- vous allez franchir un nouveau pas dans l’immonde, le cruel, avec l’innommable $hoah par noyade.

C’était sans aucun doute une des façons les plus cruelles de tuer les juifs. Elle consistait à faire 2 équipes de water-polo -du prétendu water-polo, vous l’aurez compris- et de jouer au ballon dans une piscine -une prétendue piscine- jusqu’à épuisement et noyade. La scène se déroulant comme à l’accoutumée devant des millions de juifs apeurés se jetant sur les barbelés électrifiés pour ne pas voir le $aint carnage et pour échapper à une mort certaine mais pouvant durer des jours.

Les nazis étaient inventifs et sadiques à l’extrême, le summum de l’horreur étant qu’ils ont même été jusqu’à camoufler ce crime répugnant en mettant un panneau pour indiquer qu’il s’agissait en réalité d’un réservoir d’eau pour brigade de pompiers en forme de piscine. Mais quelle horreur !!!

Attention, les images qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité des juifs.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Atrocités Alliées

Source :
National Vanguard Alliance

Un texte tiré de l’allocution de William Luther Pierce intitulée « Media Myths ».

Ce n’est pas comme si nous ne savions pas comment notre galant allié soviétique se comporterait avant que nous n’entamions nos efforts pour détruire Hitler et ses forces. Nous avions suffisamment de preuves des massives atrocités soviétiques avant que la guerre ne commence. Notre gouvernement savait ce que les communistes avaient fait en Ukraine. Notre gouvernement connaissait les arrestations massives et les exécutions en Union soviétique. Et avant de traverser la Manche pour envahir l’Europe, nous étions au courant des exécutions massives d’officiers polonais par les Rouges à Katyn et ailleurs. Et pourtant nous nous sommes alliés avec les massacreurs. Nous avons aidé les massacreurs et les violeurs en masse à assassiner et à violer des millions d’Européens de plus. Et donc la prétention que nous allions à la guerre pour combattre le mal est simplement un mensonge. La Seconde Guerre mondiale n’était pas une bonne guerre. Ce n’était pas une guerre morale. C’était la guerre la plus atroce des temps modernes. Et nous étions du côté de ceux qui commettaient presque toutes les atrocités pendant cette guerre : nous étions délibérément du côté du mal.

Et il y a une seule raison pour laquelle nous avons combattu du côté du mal. C’était parce que c’était le côté juif. Au cours des années qui ont précédé la guerre, Hitler n’a pas rassemblé des milliers de personnes et il ne les a pas abattus comme les communistes l’ont fait. Hitler n’a fusillé personne. Ses troupes SS ne violaient ni ne terrorisaient non plus personne. Hitler a fait UNE chose qui se traduisit par un énorme effort d’Hollywood de propagande haineuse contre lui. Cette seule chose était la campagne d’Hitler pour briser l’emprise des juifs sur l’Allemagne. En Allemagne Hitler a retiré les médias d’information et de divertissement des mains des juifs. Il les chassa de la profession d’avocat qu’ils avaient monopolisée. Il les chassa de la profession d’enseignant, où ils avaient déversé leurs idées dans la tête des enfants allemands. Et Hitler a fait tout cela pacifiquement, sans violence. Il n’a pas arrêté les juifs pour les tuer. Il leur a simplement interdit de posséder des journaux allemands et des stations de radio allemandes. Il leur a interdit de pratiquer le droit ou d’enseigner dans les écoles allemandes. Ainsi donc, les juifs quittèrent l’Allemagne. Entre 1933 et 1939, les deux tiers des juifs d’Allemagne émigrèrent. À la même époque, les commissaires juifs de l’Union soviétique massacraient des millions de personnes. Mais la propagande haineuse venant d’Hollywood était entièrement anti-allemande, pas anti-soviétique. Le seul souci des juifs était le bien-être de leurs frères juifs. Ils ne se souciaient pas du nombre de Russes ou d’Ukrainiens qui étaient assassinés. Mais ils crièrent à s’en faire péter les poumons quand Hitler leur a retiré les médias allemands.

Et ils ont menti au peuple américain sur ce qui se passait en Europe. Ils ont menti pour essayer de nous faire haïr les Allemands autant qu’ils les haïssaient eux-mêmes. Quand un juif assassina un diplomate allemand à Paris en 1938 et que le peuple allemand réagit en détruisant les magasins juifs et les synagogues dans plusieurs villes allemandes, les médias juifs aux États-Unis ont rapporté l’incident comme si les juifs étaient massacrés à une grande échelle en Allemagne. C’était la fameuse « Nuit de Cristal », que les juifs continuent à nous rappeler chaque année afin de nous soutirer un peu plus de sympathie. L’image de l’Allemagne peinte par la propagande haineuse juive aux États-Unis pendant les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale était une distorsion complète de la réalité. Les Américains ont appris que les Allemands vivaient dans la crainte constante de la Gestapo et des SS, que Hitler était un fou qui terrorisait le peuple allemand qui se laissait tomber au sol et mâchait le bord de son tapis quand il se mettait en colère. On disait aux Américains que l’Allemagne était une terre de camps de concentration de fils de fer barbelés et de chiens policier. Notre invasion de l’Allemagne devait être une «libération» du peuple allemand de la domination tyrannique de Hitler et des SS. C’est en fait le mot que les propagandistes juifs utilisaient pour décrire le bombardement terroriste américain et soviétique, le viol et le démembrement de l’Allemagne : « libération ». Les envahisseurs américains et soviétiques devaient être les « libérateurs ».

Bien sûr, les juifs ne contrôlaient pas tous les médias de masse avant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne contrôlaient pas le magazine National Géographique, par exemple, et ce magazine, avec ses articles et ses photographies sur la vie en Allemagne, contredisait totalement la propagande haineuse venant d’Hollywood. Un bon exemple, si vous avez accès aux anciens numéros du National Géographique, est le numéro de février 1937. Mais le magazine National Géographique n’était pas vraiment un média de masse, et le Hollywood-juif avait une emprise beaucoup plus forte sur l’esprit des américains moyens. Et donc l’image de l’Allemagne qu’avaient la plupart des Américains était donc l’image juive d’une terre de terreur de peur, de brutalité et de répression contrôlée par les automates SS de Hitler, une terre qui devait être «libérée» et qui était une menace mortelle pour l’Amérique. Les propagandistes haineux d’Hollywood nous ont mené dans la guerre la plus meurtrière et la plus destructrice de tous les temps uniquement parce qu’ils haïssaient les Allemands et qu’ils voulaient que nous détruisions les Allemands… POUR EUX !

Et jusqu’à aujourd’hui, ils ont maintenu leurs mensonges d’avant-guerre, leur représentation d’Hitler comme un bouffeur de tapis fou et les SS comme une bande de voyous sadiques, et ils ont ajouté à leur propagande haineuse après la guerre des chambres à gaz et des abat-jour et du savon prétendument fabriqué à partir des cadavres des juifs assassinés. La plupart des Américains croient encore que leurs pères ou grands-pères «ont libéré» l’Allemagne et « sauvé » le monde. Ils croient encore que la Seconde Guerre mondiale était une guerre « nécessaire » et une « bonne » guerre. Et la raison pour laquelle ils y croient c’est parce qu’ils ont vu des centaines de films hollywoodiens et des émissions de télévision qui ont répété ces mêmes mensonges encore et encore, et aucune personnalité n’a jamais eu le courage ou l’honnêteté de les contredire. Nous entendons toujours les mêmes mensonges dans des films comme « Il faut sauver le soldat Ryan » de Steven Spielberg et dans les critiques de ce film dans les médias contrôlés : les Américains ces « libérateurs ».

Le fait est que les mensonges d’Hollywood sur l’Allemagne ont mené à la mort des millions d’Américains et d’Européens blancs uniquement pour punir les Allemands d’avoir jeté les juifs hors d’Allemagne. Et nous sommes aujourd’hui grandement désavantagés par ces mêmes mensonges, parce qu’ils empêchent tant d’entre nous d’examiner honnêtement le passé. Et si nous ne pouvons pas comprendre ce qui s’est produit dans le passé, il y a peu de chance que nous puissions choisir une trajectoire avisée dans le futur.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Le canular archéologique de Treblinka

L’histoire officielle de « l’Holocauste » dit que Tréblinka 2 est le plus grand site d’enfouissement de masse dans le monde entier, où les Allemands ont gazé 900.000 juifs dans 13 « chambres à gaz » déguisées en salles de douche.

Ce film réalisé par Eric Hunt et traduit en français par Didi18D, démystifie la frauduleuse « enquête archéologique » sur Tréblinka de la britannique et pro-juive Caroline Sturdy Colls, qui n’a consisté qu’à déterrer des os dans des pseudos « charniers cachés » en creusant près des tombes chrétiennes clairement marquées dans un cimetière chrétien au contour bien visible.

Dans une pièce où se trouvent des douches fonctionnelles du camp avec de vrais pommeaux de douches, un vrai ballon d’eau chaude, de nombreuses fenêtres et aucune porte étanche, un puits à proximité bien visible, aucune trace d’utilisation de Zyklon B, la conclusion de l’archéologue est sans appel, nous sommes en présence d’une monstrueuse chambre à gaz des heures les plus sombres déguisée en douches… D’après l’histoire officielle, les douches ne sont pas censées avoir fonctionné car fausses, et pourtant…

L’enquête se poursuit et aucune fosse d’enfouissement de masse n’est découverte. Sont donc manquants les os et les dents par millions, en revanche, une dent de requin dans un sol où les différentes strates sont encore parfaitement identifiable est déterrée…

« L’enquête archéologique » se solde par une « victoire » de l’histoire officielle avec une « preuve supplémentaire » lors de la découverte d’un carreau de céramique de l’entreprise DZIEWULSKI I LANGE dont l’emblème se trouve être une étoile percée. Immédiatement identifiée par l’experte Caroline comme étant une étoile de David, c’est pour elle La Preuve Absolue qu’ici s’est déroulé le crime des crimes, l’impardonnable, l’immonde, j’ai nommé l’indescriptible shoah par gazage dans des chambres à gaz, camouflées en douches…

Pour ceux qui veulent offrir le documentaire à leurs proches et amis, gravez-le, la pochette DVD slim se trouve ici.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Ernst Zündel – Entrevue avec Jeff Rense

Sources :
allmoderncons
Jeff Rense

Jeff Rense s’entretient avec le criminel de la pensée, ancien prisonnier politique, peintre et écrivain Ernst Zündel.

Ernst Zündel, qui se décrit quelquefois comme un « paysan souabe », est un homme ouvert et jovial qui est béni avec une rare combinaison d’optimisme inlassable et de capacité pratique. Il maintient cet esprit contagieux même dans des conditions très difficiles. C’est un individu exceptionnellement alerte et sensible avec une compréhension profonde de la nature humaine. Il sait persuader, cajoler et encourager les autres à donner le meilleur d’eux-mêmes pour le plus grand bien. Il inspire confiance, loyauté et affection.

Zündel est probablement mieux connu pour son rôle central dans les « Procès de l’holocauste » de 1985 et 1988. Il a été traduit devant les tribunaux à Toronto pour avoir « publier de fausses nouvelles » et plus particulièrement pour la publication d’une brochure intitulée « Did Six Million Really Die ? ».

Les deux longs procès de Zündel – le procès de 1985 a duré deux mois et le procès de 1988 a duré quatre mois – est la chose qui s’est le plus approchée de tous les débats à grande échelle sur la question de l’Holocauste. Pour la première fois, les « survivants de l’holocauste » et les historiens de l’holocauste ont été interrogés de près et de manière critique sous serment sur leurs revendications et leurs points de vue.

Le 5 février 2003, Ernst Zündel a été arrêté dans sa paisible demeure dans la région montagneuse de l’Est du Tennessee. Il fut arrêté sous prétexte qu’il avait violé les règlements d’immigration ou avait manqué une date d’entrevue avec les autorités d’immigration des États-Unis, même s’il était entré légalement aux États-Unis, était marié à une citoyenne américaine, et en pleine conformité avec la loi, avait fait les démarches nécessaires pour obtenir le statut de résident permanent.

Après avoir été détenu pendant deux semaines, il fut déporté au Canada. Pendant deux ans – de la mi-février 2003 au 1er mars 2005 -, il a été détenu en isolement au Centre de détention de Toronto-Ouest, sous prétexte qu’il menaçait la sécurité nationale.

Son arrestation et sa détention ont attiré l’attention des médias. Quelques journaux canadiens, y compris le prestigieux Globe and Mail de Toronto, et plusieurs analystes indépendants, ont reconnu l’injustice de son incarcération en l’absence de tout prétexte.

Le 1er mars 2010, après avoir été emprisonné pendant sept ans et trois semaines pour ses croyances, dans trois prisons, dans trois États, sur deux continents, Ernst Zündel fut libéré du pénitencier de Mannheim.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.