Recensement des juifs du monde pour le XX siècle

Sources :
CRIMINAL HOLOCAUST DENIAL
The holocaust hoax

  • Si vous acceptez les statistiques juives de 1949 et 1950, alors sans l’ombre d’un doute les juifs sont coupables de 633.480 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».
  • Si vous croyez que leurs statistiques de 1940 sont plus précises que leurs statistiques de 1950, les juifs sont coupables de 1.492.509 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».
  • Si vous croyez que leurs statistiques de 1939 sont plus précises que leurs statistiques de 1950, les juifs sont coupables de 1.985.617 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».
  • Si vous croyez que le Daily Express est plus précis que les Synagogues, les juifs sont coupables de 3.276.600 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».

Étant donné que les juifs ont désormais redéfini la « négation de l’holocauste » comme étant une affirmation selon laquelle si l’on réduit le nombre de décès juifs allégué de 6 millions dans un « holocauste » ne serait-ce que d’UN seul, et si donc un non juif (mais pas un juif ?) affirme que seulement 5.999.998 juifs sont morts dans ce dit holocauste, il se rendrait alors coupable de DEUX chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».

De toute évidence, cela est manifestement injuste dans cette nation chrétienne putative, puisque les négationnistes de l’holocauste les plus flagrants sont juifs, et c’est leur comportement CRIMINEL effréné dans le domaine de la négation de l’holocauste qui pousse les non juifs à devenir des criminels et les pousse à « nier l’holocauste ». Comme souligné dans l’article ci-dessous, il s’agit de provocation, et la seule façon d’éliminer ce piège est d’éliminer le négationnisme à la source (nécessitant l’emprisonnement instantané ou l’exécution de tout juif impliqué dans le négationnisme).

Lorsque le journal juif « The Daily Express » du 24 mars 1933 a affirmé qu’il n’y avait que 600.000 juifs en Allemagne et seulement 14 millions de juifs dans le monde, cela a « minimisé » l’holocauste parce qu’il a sous-estimé le nombre de juifs dans le monde de 2.643.120. En 1949, les experts juifs ont révisé leurs estimations de la population pour le nombre de juifs dans le monde en 1939 à 16.643.120, à partir des 15.192.089 qu’ils avaient estimés en 1943. En d’autres termes, après la Deuxième Guerre mondiale, ces sources juives savaient qu’il y avait 1.451.031 juifs en PLUS dans le monde neuf ans plus tôt.

En réduisant le nombre de juifs dans le monde avant la guerre, le Daily Express a minimisé l’holocauste, ce qui est considéré légalement comme étant une « négation criminelle » de l’holocauste.

La vérité n’est pas une excuse. Comme l’a démontré le procès Ernst Zündel, une incapacité à prédire l’avenir est encore moins une excuse. Là où le Daily Express était coupable de seulement 1.192.089 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste » AVANT la guerre, cette révision de la population juive en 1939 les rend coupables de 2.643.120 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste » APRÈS la guerre. Comme nous le savons tous maintenant, pour un crime si flagrant, il n’y a PAS de prescription, de sorte que le Daily Express, ses auteurs et écrivains, ET TOUS SES LECTEURS qui ont échoué à s’opposer à cette « négation criminelle » de l’holocauste, sont déjà coupables des faits reprochés, sans la nécessité gênante d’un procès spectacle comme celui de Zündel.

En outre, étant donné que ces sources ont également affirmé qu’il y avait 153.000 juifs en Allemagne APRÈS la guerre, ils affirment de facto que le nombre maximum de juifs en Allemagne (non compris l’émigration de l’Allemagne) qui auraient pu être holocaustés est de 447.000 (600.000 juifs en Allemagne avant la guerre – 153.000 juifs après la guerre), ce qui représente en fait 5.553.000 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».

Qu’en est-il des juifs comme Einstein qui sont partis aux États-Unis ? Qu’en est-il de l’augmentation rapide des juifs en Russie ? Qu’en est-il des quatre millions de juifs qui ont immigré en « Israël » ? Certains d’entre eux ne viennent-ils pas d’Allemagne ?

Il est clair que quatre organisations juives ont commis la « négation criminelle de l’holocauste » dans le seul but de faire de nous les « gentils », des coupables d’une forme équivalente, voire pire, de « négation de l’holocauste », qui, en termes juridiques est une « provocation ». En vertu des lois négationnistes, ces quatre organisations doivent être immédiatement examinées, traduites en justice, et si reconnues coupables, dissoutes sur le champ, et tout le personnel responsable ainsi que leurs membres punis ou emprisonnés proportionnellement aux cinq ans de prison infligés à Ernst Zündel :

  • 1. Le Daily Express.
  • 2. Le Comité juif américain.
  • 3. L’Annuaire juif américain.
  • 4. Le Bureau de statistique juif du conseil de synagogue américain.

Nous ne pouvons pas avoir une loi pour les non juifs et une autre loi pour les juifs. Si Ernst Zündel méritait d’être emprisonné pendant 5 ans pour avoir questionné sous une forme plutôt mineure certains détails techniques de l’holocauste sans les avoir publié « officiellement », ces « négationnistes de l’holocauste » dont les œuvres sont maintenant dans TOUTES les bibliothèques des États-Unis méritent une peine à PERPÉTUITÉ, voire des condamnations à MORT.

Ce qui est bon pour l’un est bon pour l’autre.

Ce qui est bon pour les non juifs est bon pour le juif.

Vous voyez ? C’est gagnant/gagnant pour tout le monde !!!

Sauf pour les hommes blancs.

À cause de leurs MENSONGES, des HOMMES BLANCS innocents sont persécutés, poursuivis, emprisonnés, et TUÉS.

Pour cause de « négation criminelle » de l’holocauste.

Pourtant les négationnistes les plus criminels, les plus énormes, les plus flagrants, les plus vicieux qui existent sont les JUIFS.

En 1924, les juifs ont dit qu’il y avait 15.286.000 juifs dans le monde.

Puis, en 1928, les juifs ont dit qu’il y avait 15.315.359 juifs, soit une augmentation de moins de 0.05 % annuellement.

En 1929, ce montant a fait un bon pour passer à 15.630.000, une énorme augmentation de 2% en une année, et il est resté à ce niveau jusqu’en 1930.

Dix ans plus tard, en 1939, avant même que la Deuxième Guerre mondiale n’implique les juifs, leur population a plongé à tout juste 15,290,983, une baisse de 2.2%, ce qui indique que ce n’est pas tout à fait une race robuste.

Ce schéma se répéta en 1940.

En 1941, la population juive de 1938 fut ajustée à la hausse à 15,748,091, suggérant que les juifs portaient attention à leur démographie et qu’ils avaient découvert que la population avait augmenté de 0,7% plutôt que diminuer de 2,2% au cours de cette décennie.

En 1945, toujours attentifs à leur taux démographique fragile, la population juive baissa de 60.000 pour arriver à 15.688.259. Toutefois, les populations de la plupart des autres pays où vivaient les juifs subirent jusqu’à 24 % de pertes à la suite de la Seconde Guerre mondiale, alors qu’il y avait maintenant 2,6% de juifs de plus qu’il n’y en avait en 1924.

Ce schéma se répéta en 1946 ; 1947 et 1948.

Puis tout à coup, en 1949, après des décennies passées à être si attentif envers leur population, les juifs ont soudain découvert qu’ils avaient complètement raté le fait qu’il n’y avait que 5.376.520 de juifs disparus, soit 623,480 juifs de moins que le chiffre exigé de 6 millions. Les négationnistes criminels insultent lorsque vous déclarez qu’il y avait un juif de moins sur les 6 millions de juifs holocaustés, ce qui signifie que cette organisation de négationnistes criminels est coupable de 623.480 chefs d’accusation de « négation de l’holocauste ».

Ce schéma criminel de négation de l’holocauste a été reproduit en 1950 en utilisant exactement les mêmes chiffres.

Cette attention minutieuse aux détails, les rapports si soignés rapportant tout changement mineur dans la population juive, les révisions et ajustements dans les chiffres afin de tenir compte des mises à jour lorsque celles-ci se présentent – contredit totalement l’incapacité de ces organisations à noter une réduction de QUARANTE POUR CENT de juifs, durant plus de CINQ ANS.

  • 1. Il faut noter que ce sont EUX qui affirmaient pendant une décennie qu’il y avait moins de 15.749.000 juifs dans le monde, et que ce sont EUX qui ont rétroactivement ajusté ce chiffre à la hausse de 895.029.
  • 2. Par conséquent, ils sont rétroactivement coupables de 895.029 autres chefs d’accusation de négationnisme criminel, deux fois (ils l’ont fait au moins deux fois). En plus de cela, après toute cette délibération, cette étude et cette recherche, ces sources JUIVES ont unilatéralement convenu qu’il n’y avait que 15.290.983 juifs dans le monde entier en 1940, juste avant la Seconde Guerre mondiale. Alors pour quelle raison auraient-ils en 1949, soit 4 ans après la guerre, AUGMENTÉ leur estimation pour 1940 de 15.290.983 à 16.643.120, soit une augmentation énorme de 1.352.137 – presque TROIS FOIS plus de juifs que l’Allemagne n’en a jamais compté ? Comment pouvaient-ils en savoir plus sur la population juive de 1940, soit neuf ans plus tard, en 1949, que ce qu’ils savaient en 1940 ? Cela ajoute 1.352.137 autres chefs d’accusation de « négation criminelle » de l’holocauste !
  • 3. Ils ont également omis d’inclure TOUTE immigration de juifs aux États-Unis, même si jusqu’à 70% de leurs immigrants étaient juifs selon les années, une moyenne de près de 50 000 par an avant les 8 ans qu’ils ont omis. Ceci représente un supplément de 400.000 juifs qui ont été, ni vu ni connu, laissés en dehors de leurs statistiques dans une tentative manquée d’atteindre le nombre magique de six millions de juifs décédés.
  • 4. Il n’y a jamais eu 3 millions de juifs en Pologne. Le nombre maximum qu’il y ait jamais eu était de 300 000, de sorte que leur estimation de 88.000 pour 1950 représente aussi une baisse de 212.000 juifs, pas 2.912.000. Ce chiffre supplémentaire de 2.700.000 juifs disparus est juste une autre tentative échouée de parvenir à ce chiffre magique de 6 millions.

Ainsi le total sous-représenté du nombre de juifs disparus dans l’holocauste, par rapport au chiffre largement rapporté de six millions, selon ces ressources statistiques JUIVES elles-mêmes, est le suivant:

  • 633.480 juifs en deçà du chiffre obligé de six millions.
  • 1.352.137 juifs arbitrairement ajoutés à la population juive de 1940.
  • 400.000 immigrés juifs aux États-Unis non inclus.
  • 2.700.000 juifs surestimés pour la Pologne.

Total = 5.085.617

Ainsi, ces trois organisations juives ONT CONSPIRÉ à nier l’holocauste 5.085.617 fois. Leurs chiffres étaient donc bien EN-DEÇÀ du chiffre de SIX MILLIONS d’au moins 85 %.

Est-ce faire preuve de « négationnisme » que de citer les sources JUIVES qui NIENT l’holocauste ?

TÉLÉCHARGEZ, IMPRIMEZ ET DIFFUSEZ LES COPIES DES ALMANACHS MONDIAUX RESPECTIFS SUIVANTS :

1924 = 15.286.000 juifs

1925 = 15.630.000 juifs

1928 = 15.315.359 juifs

1929 = 15.630.000 juifs

1933 = 14.000.000 juifs

1938 = 15.748.091 juifs

1939 = 15.290.983 juifs

1939 = 16.643.120 juifs (révisé à partir de 1949, une augmentation rétroactive de 1.352.137)

1940 = 15.290.983 juifs

1941 = 15.784.091 juifs

1945 = 15,688.259 juifs

1946 = 15.688.259 juifs

1947 = 15.688.259 juifs

1948 = 11.688.259 juifs

1949 = 11.266.600 juifs

1950 = 11.266.600 juifs

1955 = 11.627.450 juifs

1963 = 12.867.000 juifs

1975 = 14.353.790 juifs

1983 = 16.820.850 juifs

1986 = 16.932.000 juifs

1987 = 17.981.460 juifs

1988 = 18.075.400 juifs

1997 = 14.890.000 juifs

2000 = 13.201.111 juifs

L’article est disponible en pdf ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.