Benjamin Freedman expose les juifs, sa conférence de 1961

Source :
sweetliberty

Un transfuge juif met en garde l’Amérique :

Benjamin Freedman Parle

Note d’introduction – Benjamin H. Freedman fut l’un des plus intriguant et stupéfiant individu du XXe siècle.

M. Freedman, né en 1890, était un homme d’affaire juif brillant de New York City qui fut à un moment donné le principal propriétaire de la compagnie Woodbury Soap. Il rompit avec la communauté juive organisée après la victoire du judéo-communisme en 1945, et passa le reste de sa vie et une bonne partie de sa considérable fortune, au moins 2,5 millions de dollars, a exposer la tyrannie juive qui régnait sur les États-Unis.

En tant qu’initié de haut niveau dans les organisations juives et les machinations juives dont le but était de prendre le pouvoir sur notre nation, M. Freedman savait de quoi il parlait.

M. Freedman connaissait personnellement Bernard Baruch, Samuel Untermyer, Woodrow Wilson, Franklin Roosevelt, Joseph Kennedy, John F. Kennedy, et beaucoup d’autres personnes des plus influentes de cette époque.

Ce discours eut lieu devant une audience de patriotes en 1961 à l’hôtel Willard de Washington, D.C., au nom du journal patriotique de Conde McGinley, Common Sense. Bien que ce discours de grande envergure et improvisé date un peu sur certains points mineurs, le message essentiel que nous adresse M. Freedman -l’avertissement qu’il lance à l’Ouest- est plus urgent que jamais.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.