Racialisme pro-Blanc et nationalisme israhellien – Partie 3

La nouvelle recrue de l’Alt-Right : Jason Reza Jorjani

Rédacteur en chef et chef d’Arktos US, Jason Reza Jorjani, PhD est un Iranien-américain et natif New-Yorkais de descendance perse et nord-européenne. Après avoir obtenu son BA et MA à l’Université de New York, il a terminé son doctorat en philosophie à l’Université d’État de New York à Stony Brook. Le Dr Jorjani donne actuellement des cours sur la science, la technologie et la société (STS) et l’histoire de l’Iran au New Jersey Institute of Technology. Il est un membre professionnel de la Société internationale pour l’exploration scientifique (SSE) et travaille également avec Renaissance iranienne, une organisation dédiée à provoquer une révolution culturelle dans le Grand Iran sur la base de l’héritage pré-islamique persan et les valeurs indo-européennes. Son livre « Prometheus et Atlas » de 2016 a été publié par Arktos et a gagné le Book Award de la Parapsychological Association (appartenant à l’American Association for the Advancement of Science). Jorjani vient tout juste de présenter « La science occulte et l’État organique » lors de la conférence Identiaries VIII de Stockholm. Il a été interviewé par Red Ice Radio et contribue régulièrement à des articles à Right On.

Le retour de Zarathustra

Ce que je poursuivrai dans les parties subséquentes de cet essai, c’est que la renaissance de la culture pré-islamique persane dans le Grand Iran promet de provoquer cet évènement cataclysmique au cours des prochaines décennies. Le lectorat de ce magazine n’a guère besoin de se rappeler le pouvoir métaphysique du mythe dans la métapolitique. Dans l’imminente guerre mondiale contre l’islam, les intérêts vitaux de l’Europe sont indéfendables sans alliance avec l’avant-garde néo-zoroastrienne qui se prépare à enflammer une Renaissance aryenne au cœur du soi-disant « monde islamique ». Bataille finale dans une guerre millénaire entre le culte de la Sagesse et la Soumission à l’ignorance forcée. Il n’y aura pas de traité de paix, pas de retraite à un refuge sûr, ni de capitulation. Vous devrez choisir. Les terres du crépuscule doivent se préparer à témoigner de la lumière ardente de l’Orient: « Viens, le Feu! Car nous sommes impatients de voir l’aube de la journée …  »

Jason Reza Jorjani

Le nationalisme iranien et l’agenda mondialiste

Nous, les organisations et les individus qui sont signataires de cette déclaration, indépendamment de toute différence dans nos perspectives politiques, sommes certainement unis et parlons d’une seule voix en déclarant que l’Iran n’est pas un pays d’ethnies et de peuples. L’Iran est le pays d’un seul peuple, à savoir la nation de l’Iran. De même que tous les Iraniens de quelque nature que ce soit, quel que soit leur dialecte, leur religion ou leur sexe, sont soumis à la souffrance et à la misère du pays, ils devraient également partager les avantages et les bienfaits de notre nation.

Nous ne croyons en aucune forme de séparation de la nation iranienne en majorité et en minorités, et nous considérons que cette subdivision est contraire au concept de citoyenneté et de justice sociale. L’intégrité territoriale de l’Iran, la souveraineté nationale et la nécessité d’un gouvernement puissant et omniprésent dans le pays ont été et continueront d’être l’un de nos principes non négociables et nous voyons cela comme la ligne rouge qui définit le patriotisme iranien. »

Jason Reza Jorjani

L’article complet est disponible en pdf ici.

Jason Reza Jorjani – La nouvelle recrue de l’Alt Right, conférence du NPI de 2016

Si vous êtes d’accord avec ce que dit cette personne, alors vous êtes un juif mental et vous faites partie du problème, certainement pas de la solution.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.