Soutenir le Front national n’est plus un tabou parmi les juifs français

Source :
Jewish Telegraphic Agency

De gauche à droite : Michel Thooris (Front National) ; Kent Ekeroth (Démocrates suédois) ; Gidi Markuszower (Parti pour la liberté) ; David Lasar (Parti pour la liberté) ; Schneur Odze, à gauche, avec Jonathan Arnot (UKIP).

Il est facile de comprendre pourquoi les juifs sont pour des partis d’extrême droite en Europe, et cela même avant que les « terroristes musulmans » débarquent sur le continent…

Certains racialistes de France qui sont pour la création d’un ethno-état blanc -quelque-part plus loin à l’Est- se réjouissent de savoir que les juifs eux-mêmes « votent Front National », car cela leur donne raison et de la légitimité. Et si Ulcan est pour Marine, c’est pour eux l’occasion d’humilier les Français en leur disant « les juifs ont compris qu’il fallait voter FN, quand comprendrez-vous ? » Une insulte supplémentaire que de recevoir comme conseil de prendre modèle sur ceux-là même qui sont à l’origine de tous les problèmes des Français.

Nous devrions voter FN parce que les juifs le font ? Les juifs ne font que mentir, tromper, assassiner et nous devrions croire qu’ils ont de bonnes intentions « cette fois-ci ? »

Pourquoi ces 5 juifs européens encouragent la montée des partis d’extrême droite

Ils parlent différentes langues et vivent dans différents pays. Certains d’entre eux observent le shabbat et mangent casher. D’autres ne sont pas du tout pratiquant. Certains sont Séfarade, d’autres sont Ashkénaze.

Aussi divers que les communautés juives auxquelles ils appartiennent, les juifs qui font la promotion des partis nationalistes en forte progression en Europe sont néanmoins unis dans la peur de l’islam radical, le soutien à Israël et la volonté de soutenir des politiciens qui sont injuriés et considérés comme racistes par le courant dominant.

Parmi les succès électoraux historiques des partis qui souhaitent mettre un terme à l’Union européenne et devant un fatidique vote présidentiel en France, la JTA a parlé à quatre juifs éminents de partis largement considérés comme très à droite en France, au Royaume-Uni, en Autriche et en Suède. Un candidat juif néerlandais a refusé l’entrevue.

L’article complet en français est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.