Adolf Hitler – Extrait du discours du 1 janvier 1945

Réalisation de la vidéo : Markus Vlosse

Proclamation du Nouvel An aux Nationaux-Socialistes et camarades du Parti

Peuple d’Allemagne ! Hommes et femmes nationaux-socialistes ! Camarades nationaux !

C’est seulement parce que c’est la nouvelle année que je m’adresse à vous aujourd’hui. Les évènements requièrent davantage mon attention. Les évènements des douze derniers mois -surtout les évènements du 20 juillet- m’obligent à consacrer toute mon attention et tout le travail que je dois effectuer envers les quelques tâches pour lesquelles je vis depuis de nombreuses années : la lutte fatidique pour mon peuple.

En cette fin d’année, avec d’innombrables millions de mes camarades nationaux, je tiens maintenant, en tant que président de la nation et leader (Führer) de son destin à cet instant, à remercier chaleureusement les hommes et les femmes -dans les villes et les marchés, les villages et les campagnes, jusqu’aux enfants de la jeunesse hitlérienne- pour tout ce qu’ils ont souffert, enduré, fait et réalisé. Je leur demande de ne pas faiblir, mais plutôt de faire confiance à la direction du mouvement et de poursuivre cette lutte difficile pour l’avenir de notre peuple avec le plus grand fanatisme.

En outre, je tiens à vous assurer, mes camarades, que ma foi en l’avenir de notre peuple, hier comme aujourd’hui, est inébranlable. Celui à qui a été confiée une tâche aussi difficile, a été nommé au plus haut ! Mon seul souci est donc de me consacrer à guider le peuple allemand à travers ces temps difficiles pour ouvrir la porte à l’avenir dans lequel nous croyons tous, et pour lequel nous nous battons et travaillons.

Je ne peux pas clore cette prière sans remercier notre Seigneur Dieu pour son aide que le Leadership et le Peuple ont toujours trouvée, ainsi que la force qu’il nous a donnée, pour être plus forts que le besoin et le danger. Je le remercie aussi pour mon propre salut, alors seulement parce que je suis heureux que je puisse continuer à offrir ma vie au service de mon Peuple.

En cette heure, en tant que porte-parole de la Grande Allemagne, je souhaite donc faire l’aveu solennel devant le Tout-Puissant que nous allons aussi en cette nouvelle année loyalement et inébranlablement remplir notre devoir, en croyant fermement que l’heure viendra où la victoire favorisera pour de bon celui qui en est le plus digne, le grand Reich allemand !

Les discours du Führer sont disponibles ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La Plus Grande Histoire Jamais Racontée – 3 / 3

Il est nécessaire que je meure pour mon peuple ; mais mon esprit s’élèvera de la tombe et le monde saura que j’avais raison. »

Adolf Hitler

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 1 / 3
Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 2 / 3

Adolf Hitler – Discours de la Victoire à l’Opéra Kroll, 19 juillet 1940

Source :
Justice for Germans

Cette guerre n’est pas un caprice d’Hitler ou de Mussolini. Cette guerre est entre les usuriers et les travailleurs. »

Ezra Pound

Ce discours du Führer, présenté au Reichstag devant non seulement les députés mais aussi les officiers de l’armée du Reich, fut l’un des plus importants d’Adolf Hitler. Il représente un ultime appel afin de sceller une paix durable entre l’Allemagne en pleine restructuration et la Grande-Bretagne belliciste.

Il sera publié dans plusieurs langues et diffusé dans d’importants journaux de l’Europe et même de l’Amérique du Nord. Un appel qui, nous le savons, fut rejeté dès le lendemain par Churchill. En voici les principaux sujets :

1- Les raisons de reprendre les territoires amputés à l’Allemagne par l’odieux Traité de Versailles et libérer définitivement la grande Allemagne du joug des maîtres de ce Traité.

2- Appel a conclure une paix saine et productive aux dirigeants britanniques pour le bien des deux peuples.

3- L’intérêt de la clique des fauteurs de guerre anglo-française et des judéo-capitalistes d’aller coûte que coûte en guerre.

4- L’avancée des alliés dans les pays du Nord et la nécessité, pour l’Allemagne, que la Grande-Bretagne et ses alliés prennent l’Allemagne au sérieux et rebrousse chemin.

5- La reconnaissance du Führer pour ses officiers et ses soldats et promotion de ceux qui se sont illustrés lors de la campagne en Pologne, en France, en Norvège, en Hollande et en Belgique face à l’armée britannique et de ses alliés.

6- Remerciement et renouvellement de l’amitié avec le fidèle allié italien le Duce Benito Mussolini

7- Compte rendu de l’état exceptionnel de l’équipement, de l’armement et des munitions de l’armée du Reich malgré une campagne de dix mois.

8-Le peuple allemand plus uni que jamais afin de réaliser l’essor d’un grand Reich.

9- Entente de non agression et même d’une solidarité germano-russe au grand regret de la ploutocratie juive.

10- Dernier appel à l’Angleterre pour une entente pacifiée par la raison et en tenant compte des terribles tourments que devront traverser les peuples anglais et allemand face à l’affrontement des deux grandes puissances.

Bonne écoute et bon visionnage.

Sieg Heil !

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

 

Le Hitler que nous avons aimé et pourquoi

Source :
Truth Loyalty and Honour

Nulle part dans l’histoire un dirigeant, une autorité une figure populaire ou une célébrité ne fut aussi proche de ses partisans et de tout son peuple qu’Adolf Hitler.

On peut qualifier cela comme une véritable relation d’amour …

Quoi d’autre que l’amour peut expliquer l’accueil chaleureux du peuple allemand envers cet humble sauveur mais totalement dévoué des Marches de l’Est ?

Quoi d’autre que l’amour peut expliquer le fait que les gens de la grande Allemagne sont restés avec lui dans les mauvais comme dans les bons moments, pour le meilleur ou pour le pire ?

Quoi d’autre que l’amour peut expliquer le fait que ceux qui se souviennent de lui l’aiment encore ?

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La Plus Grande Histoire Jamais Racontée – 2 / 3

Et je pense… que le fait d’avoir franchi le seuil moral à Berlin, cela a rendu tout le reste, incluant la bombe atomique, un peu plus facile. Le monde doit comprendre que cet État ne se rendra jamais.

Le Reich allemand peut rencontrer des revers, mais jamais il ne dévira du chemin qu’il s’est choisi. Les dirigeants allemands partagent la douleur endurée par le peuple, mais jamais ils ne renonceront face à la difficulté. »

Adolf Hitler

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 1 / 3
Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 3 / 3

Adolf Hitler – Ses raisons pour envahir l’Union Soviétique

« … Toujours dans le but de limiter la portée de la guerre, j’ai décidé en 1939 de faire quelque chose que vous, chers camarades, savez de première main combien cela fut difficile pour moi. Puis, j’ai envoyé mon ministre à Moscou. Cela signifiait le plus amère triomphe sur mes sentiments. Mais dans ces moments-là, les sentiments d’un homme doivent s’effacer, quand le bien être de millions de personnes est en jeu. J’ai essayé de parvenir à un accord. Vous savez mieux que personne, combien honnêtement et franchement, j’ai tenu nos obligations et engagements. Ni dans notre presse, ni dans nos réunions un seul mot n’a été mentionné sur la Russie. Pas un seul mot sur le Bolchevisme… »

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Conversation entre Adolf Hitler et Carl Mannerheim – juin 1942

Carl Gustaf Emil Mannerheim (au pouvoir du 4 août 1944 au 4 mars 1946) était l’un des monarques les plus intéressants d’Europe de la fin du 20e siècle. C’était un chef militaire finlandais qui s’était élevé au rang de lieutenant général dans l’armée du tsar Nicolas II. Lorsque la Révolution russe fut achevée, il mena une force de « Blancs » contre les « Rouges » bolcheviques et a su tenir ses frontières dans les années turbulentes de la naissance du communisme. Il était commandant en chef des forces armées finlandaises, le maréchal de la Finlande, et certainement, un grand tacticien qui parvint à jeter l’armée russe hors de Finlande.

La voix sur la bande est basse et un peu rauque, avec des phrases décousues et interrompues à plusieurs reprises pour des pauses de réflexion. C’est est le seul enregistrement au monde où l’on entend parler Adolf Hitler en privé. Il fut enregistré en 1942, lors d’une « conversation » avec le commandant militaire finlandais, le maréchal Carl Gustaf Mannerheim, sur les progrès réalisés sur le front de la guerre, ses victoires et ses revers. La modulation de la voix d’Hitler et l’utilisation de la langue sur la bande sont tout à fait différentes de l’intensité de ses discours publics.

L’enregistrement par la Société finlandaise de radiodiffusion (Yleisradio) a été fait en secret le 4 Juin 1942, à la fête d’anniversaire pour les 75 ans du maréchal Mannerheim. La visite d’Hitler en Finlande fut brève et dura environ six heures.

À la surprise de tout le monde Hitler s’est présenté en personne pour féliciter Mannerheim dans le train spécialement affrété à la gare Immola près de Imatra où la célébration a eu lieu. Après les discours officiels, les deux dirigeants ont continué leur conversation dans le wagon de salon adjacent. Pour des raisons de sécurité, le train où les célébrations ont eu lieu a été déplacé dans la zone boisée d’Immola, une petite station qui était facile à garder.

Cet enregistrement à l’insu d’Hitler fut réalisé par l’ingénieur Thor Damen de la Yleisradio (Radio nationale finlandaise), qui avait reçu l’ordre d’enregistrer les discours officiels d’anniversaire et les réponses de Mannerheim.

« Hitler ne se laissait jamais photographier ou enregistrer dans des situations privées », déclare Lasse Vihonen, chef des archives Yleisradio. Il explique, « Cet enregistrement a été fait en secret. Lorsque Hitler et Mannerheim sont entrés dans le wagon de salon pour le café, Damen a placé son microphone sur le portemanteau. Les cordons avaient été glissés à travers la fenêtre, et les magnétophones étaient eux-mêmes dans le wagon adjacent. »

L’enregistrement fut soudainement coupé. Les hommes de la sécurité d’Hitler ayant repéré les câbles qui sortaient de la fenêtre. Selon Vihonen, les hommes de la sécurité ont exigé que la bande soit immédiatement détruite, mais Yleisradio a été autorisé à garder la bobine, après avoir promis de le conserver dans un récipient hermétique.

Une des bandes s’est retrouvée entre les mains du chef du bureau de censure de l’État, Kustaa Vilkuna, et plus tard en 1957, il la donna à Yleisradio. La deuxième bande fut conservée par Damen lui-même, qui est mort en 1965. Le fils de Damen, Henrik Damen, la trouva cachée dans le garage de son père en 1992. Aujourd’hui, l’une des deux bandes se trouve aux archives de Yleisradio et l’autre a été remise au Musée de la Radio et de la TV Lahti. Une copie de la cassette a été envoyée à l’Institut d’histoire militaire des Forces armées allemandes, et elle fut principalement utilisée par les chercheurs de l’histoire militaire.

« En Allemagne, une étude de l’authenticité de la cassette a été faite dans le laboratoire d’acoustique de la police criminelle allemande. À cette époque, dans les années 1980, il y avait une controverse en Allemagne sur les faux mémoires d’Hitler, » explique Vihonen.

Cela dit, voici la transcription de la conversation.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Adolf Hitler – Discours sur la déclaration de guerre aux États-Unis

Adolf Hitler déclare la guerre aux USA, le 11 décembre 1941.

Dans le discours suivant, il explique en détail pourquoi le Reich allemand ne peut plus ignorer la politique des USA.

Il est à noter que, lorsque la déclaration de guerre d’Hitler fut annoncée, des parties de cette déclaration qui parurent dans le New York Times furent traduites de façon erronée.

Bien que cette allocution historique devrait intéresser particulièrement les Américains, mais aussi les peuples de l’Europe sacrée, le texte intégral  de cette déclaration n’a apparemment jamais été traduit en anglais.

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La Plus Grande Histoire Jamais Racontée – 1 / 3

On ne demande jamais au vainqueur s’il a dit la vérité. »

Adolf Hitler

Depuis la moitié du 20ème siècle, le monde n’a entendu qu’une seule version d’une histoire incroyable. L’histoire d’un garçon issu d’une famille ordinaire dont l’ambition était de devenir artiste, mais qui est devenu vagabond.

Il n’était cependant pas destiné à errer, inconnu de tous, mais à atteindre les sommets du pouvoir et éventuellement, devenir l’un des hommes les plus influents qui ait jamais vécu.

Maintenant, pour la première fois, voici la vraie version et le compte-rendu factuel d’une histoire que beaucoup considèrent comme…

La Plus Grande Histoire Jamais Racontée !

La retranscription est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 2 / 3
Adolf Hitler, La Plus Grande Histoire Jamais Racontée 3 / 3