Viktor Schauberger – Comprendre et copier la nature

Source :
Pythagoras Kepler System

Le forestier autrichien Viktor Schauberger (1885 – 1958) est aujourd’hui considéré comme l’un des pionniers de la recherche moderne sur l’eau et de l’observation holistique de la nature. Déjà pendant la première moitié du 20ème siècle, il a mis en garde contre les conséquences de l’exploitation sans restriction de l’environnement. En alternative, il a enseigné comment repenser nos attitudes envers la nature et le développement de méthodes de production d’énergie complètement nouvelles qui sont en harmonie avec la nature. Il a formulé le principe « C & C »: Comprendre et copier la nature!

Les applications de ses idées et de ses inventions comprennent des dispositifs pour le raffinement qualitatif de l’eau, les conduites d’eau en spirale qui réduisent le frottement, la régulation de la rivière en fonction du débit d’eau naturel et la génération d’énergie à partir de l’air et de l’eau en utilisant les principes de mouvement de la nature basés sur l’aspiration et le mouvement en spirale vers l’intérieur – le principe d’implosion.

Retrouvez le livre de Bartholomew Alick « Le génie de Viktor Schauberger » ici, d’autres livres sur le sujet sont .

La retranscription est disponible ici.

 Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

VAXXED, de la dissimulation à la catastrophe

Source :
VAXXED

Le Dr Wakefield brise le silence sur la violence vaccinale faite aux enfants

En 2013, le docteur et biologiste Brian Hooker a reçu un appel d’un scientifique du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui a dirigé en 2004 une étude sur le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR) et son lien avec l’autisme.

Le scientifique, le Dr William Thompson, a avoué que le CDC avait omis des données cruciales dans son rapport final qui ont révélé une relation de cause à effet entre le vaccin ROR et l’autisme. Pendant plusieurs mois, le Dr Hooker enregistre ses appels téléphoniques avec le Dr Thompson, cet homme qui lui fournit des données confidentielles détruites par ses collègues au CDC.

Le Dr Hooker appel à l’aide le Dr Andrew Wakefield, un gastroentérologue britannique accusé à tort en 1998 d’avoir lancé le mouvement anti-vaccins alors qu’il rapportait que le vaccin ROR pouvait provoquer l’autisme. Dans son effort continu pour plaider en faveur de la santé des enfants, Wakefield dirige ce documentaire en examinant les éléments de preuve camouflés par l’agence gouvernementale chargée de protéger la santé des citoyens américains.

Les entrevues avec des initiés de l’industrie pharmaceutique, des médecins, des politiciens et des parents d’enfants tombés malades suite à des vaccinations révèlent que cette dissimulation a contribué à l’augmentation alarmante et exponentielle de l’autisme et est potentiellement l’épidémie la plus catastrophique de notre époque.

Réalisé par Andrew Wakefield et produit par Del Bigtree.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La phagothérapie et l’auto-hémothérapie

Source :
Docteur Phage
Découvrez la phagothérapie avec Manuel de phagotherapie pratique de Garrigues Philippe et du Dr Paul-Hervé Riche .

La phagothérapie

La phagothérapie correspond à l’utilisation du bactériophage, encore appelé « phage », en thérapeutique anti infectieuse.

Le Bactériophage est un virus qui a la particularité de tuer les bactéries en s’y reproduisant à leurs dépens. Ce virus est extrêmement répandu, dans le règne animal comme dans le règne végétal, et il joue un rôle essentiel dans l’équilibre biologique de notre planète.

De plus, comme ce virus est spécifique des bactéries et totalement inoffensif à l’état naturel, il ne présente aucun danger ni pour l’homme, ni pour les animaux, ni pour les végétaux. Au contraire, il est l’agent universel de l’équilibre naturel, présent aussi bien dans la flore intestinale de tous les êtres vivants, y compris des insectes, que dans les racines de légumineuses où il participe au cycle de l’azote…

Pour que le bactériophage puisse éliminer une bactérie, il est nécessaire et indispensable que des conditions soient réunies, sinon, la bactériophagie, c’est à dire la destruction des bactéries par les phages, ne peut se réaliser. Il faut donc que le terrain (vivant ou in vivo) ou le milieu biologique (en laboratoire ou in vitro) soient favorables à cette action.

Nous allons examiner ensemble les conditions de cette bactériophagie, car remettre en place de bonnes conditions à celle-ci est la base de la Phagothérapie. Autrement dit, c’est seulement une fois le terrain rééquilibré que le bactériophage pourra remplir son rôle de destructeur de bactéries : il ne sert à rien d’apporter des phages extérieurs (en ampoules) si l’on n’a pas auparavant rétabli les conditions idéales pour que les phages puissent tuer les bactéries, c’est à dire encore il faut avoir normalisé le milieu intérieur du patient.
Il est surprenant de constater que, lorsqu’on procède ainsi, dans la quasi-totalité des cas la guérison de l’infection bactérienne survient avant même que l’on ait apporté des phages de l’extérieur.

C’est ainsi qu’est née la notion de « Guérison Naturelle Dirigée » : les bactériophages dont est porteur l’individu malade retrouvent leur potentialité bactéricide et donc évitent au praticien la nécessité de se fournir en phages de laboratoire…

On comprend aisément aussi que cette notion ne soit pas enseignée par ceux qui se piquent de nos jours d’être des phagothérapeutes et qui ne cherchent en fait qu’à commercialiser des bactériophages !Non pas que dans certains cas on n’ait pas besoin d’avoir recours à cet apport extérieur de phages hyper virulents, mais cela n’est pas indispensable, comme le prouve mon expérience pendant ces années de « traversée du désert » , où le bactériophage n’a plus été commercialisé en France.

Jusqu’en 1980 en effet, des ampoules de bactériophages étaient en vente dans les pharmacies, figuraient sur le Dictionnaire VIDAL, étaient à l’usage de tous les praticiens, et cette « nouvelle thérapeutique » comme la qualifient en 2012 les journalistes maintenus dans l’ ignorance de ce « détail » gênant, existe depuis que mon maître le Docteur André RAIGA- CLEMENCEAU, élève et successeur de Félix D’HERELLE, en a codifié les modalités et me les a transmises, soit depuis … 1920 environ…

La Presse a beau saluer, avec les chaînes de télévision, une grande innovation, des obstacles historiques barreront la route à leurs mensonges: les publications d’André RAIGA CLEMENCEAU, les thèses médicales à la Faculté de Médecine de MONTPELLIER, dont la mienne, et différents éléments rétablissant la vérité sont consultables sur le site docteurphage.com.

L’auto-hémothérapie

Le Dr Paul-Hervé Riche a toute autorité en matière de phagothérapie et notamment sur la technique de l’auto-hémothérapie qui supprime radicalement la résistance des bactéries (observation spécifique du Dr Paul-Hervé Riche).

Il est très facile de l’observer en faisant tout simplement un antibiogramme de recherche de la bactérie incriminée, de faire une série d’auto-hémothérapie suivant le protocole du Dr Paul-Hervé Riche, pour enfin refaire un autre antibiogramme après cette série.

Vous observerez alors, et ce à chaque fois, que la résistance bactérienne à la plupart des antibiotiques mis en évidence lors du premier antibiogramme, disparait complètement à ces mêmes antibiotiques après la série d’autohémothérapie du protocole du Dr Paul-Hervé Riche.

Un deuxième antibiogramme fais après ce protocole, démontrera que l’antibiorésistance est tout simplement supprimée !!!

Nous vous laissons imaginer la portée de ce que nous vous révélons !!!

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Prévention et guérison des maladies dégénératives

Source :
Association Pour André Gernez

Ces juifs qui sacrifient des millions d’humains pour le Pouvoir, le Plaisir et l’Argent

La France collabore activement avec l’ennemi racial juif dans bien des domaines.

La santé des français est un facteur important que les juifs surveillent de très près. Ils sont à l’avant-garde de nos cancers, de nos vaccinations, de nos OGM, de nos gazages à ciel ouvert chaque jour qui passe avec leurs épandages chimiques aériens (liste non-exhaustive). Tout médecin français qui se respecte sait que le lobby pharmaceutique vend des maladies et des médicaments, certainement pas des rémissions ou des guérisons.

La France est littéralement gangrenée par ces suceurs de sang que sont les juifs, vous en doutez ? Alors regardez les chiffres du cancer en Israhell et comparez avec ceux de l’Europe, vous allez être surpris, pour ne pas dire choqués !! Car si en Europe 9 personnes sur 10 meurent du cancer (presque 100% meurent dans les 5 ans), du côté de la « nation juive », 9 juifs sur 10 en guérissent.

Voyez ici le témoignage d’un médecin allemand qui a été emprisonné pour avoir dénoncé les juifs qui lui avaient volé ses recherches et qui s’en servent depuis maintenant plus de 30 ans en Israhell.

…Selon la publication officielle de l’ambassade israélienne à Berlin, datée du 29.10.2008, en Israël, le nombre des décès dû au cancer a baissé au cours des dernières années. En Israël, d’après la Newsletter de l’ambassade, 152 personnes sont donc mortes du cancer en 2004 alors qu’il y en avait eu 160 en 2003 (pour environ 6,2 millions d’habitants). En revanche, en Autriche, par exemple, il y eut 19.785 décès (pour 8,3 millions d’habitants). Et en Allemagne, tous les jours, 1500 personnes décèdent dans la souffrance.

Naturellement, on peut supposer que ceci est valable pour tous les juifs vivant en dehors d’Israël, c’est-à-dire qu’il n’y a pratiquement plus aucun décès de patient juif dû au cancer. En revanche, dans le monde entier, 98 % des patients non juifs décèdent des suites de la chimio et de la morphine. C’est aussi pour cette raison que l’on ne trouve pas de cadavre de juif dû à la chimio…. »

Plus loin il écrit :

Bien qu’en Australie seulement 2,3 % des patients et aux USA rien que 2,1 % des patients tirent profit d’une chimiothérapie en ce qui concerne la survie à 5 ans, on continue à recommander ces mêmes thérapies aux patients cancéreux…
Les auteurs demandent, à juste titre, comment il est possible qu’une thérapie qui a si peu contribué à la survie des patients au cours des 20 dernières années, connaisse en même temps, un tel succès dans les statistiques de vente…
Pour le cancer du sein, le taux de survie était de 1,4 %, pour celui des intestins, de 1,0 % et celui de l’estomac, de 0,7 %. Et ceci au bout de 20 années de recherches intensives dans le domaine de la chimiothérapie et l’investissement de milliards de fonds de recherche et de dons de particuliers aux grandes associations pour le cancer… Toute personne dotée d’un raisonnement logique devrait à présent se sentir contrainte de changer d’opinion… »

Bien évidement, ils lui interdisent d’exercer la médecine en Allemagne et ils ont mené une campagne de diffamation comme ils savent si bien le faire avec tous ceux qui ne se couchent pas devant ces parasites assassins et corrupteurs de l’humanité.… Lisez ici comment son fils a été violemment assassiné par un juif :

…Votre parenté juive, le Prince de Savoie, également de la maison Coburg, était en prison à Ponza en juin 2006 pour des délits criminels. Il y a été écouté par les autorités judiciaires. Il trompétait devant ses codétenus qu’en 1978 ce n’était pas un accident, mais qu’il avait visé et tiré dans le ventre de Dirk (le fils du docteur en question) qu’il pouvait très bien reconnaitre, ceci avec la complicité de sa femme Marina Doria qui lui éclairait la scène avec les phares de sa Jeep…. »

Eh oui, c’est l’éternel refrain, toujours la même chanson, le même carnage pour les Blancs que les juifs sacrifient par centaines de millions.

Voici donc La solution pour prévenir ET pour guérir du cancer et de toutes maladies dégénératives type maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, la sclérose en plaques, la schizophrénie…

Elle est simple et efficace à 100% mais elle est interdite en France, cela va de soi, comme tout ce qui fonctionne en médecine d’ailleurs. Vous avez le droit de mourir dans la douleur en France, et de payer pour ça, de payer très cher même. Oui, c’est remboursé, mais non ce n’est pas gratuit… C’est excessivement cher et surtout hyper rentable pour les vendeurs de chimio et autres « traitements personnalisés ».

Je vous donne d’abord les livres, que certains ont décidé de vendre bien que le docteur Gernez a spécifié avant sa mort ne pas vouloir monnayer ses recherches ni ses résultats. Soral, pour ne pas le citer, fait partie de ceux qui font du fric sur le dos du mort…

Les maladies dégénératives

Pour une politique publique de prévention active des cancers

Prévention active du cancer – mise en pratique

Article – Pourquoi attendre pour guérir d’un cancer

Article – Sur l’arnaque du téléthon

Ensuite, pour tous ceux qui ne connaissent pas, voilà une vidéo récente sur la méthode Gernez par le Dr Pierre Delahousse :

Les néo-postulats biologiques que le Docteur André Gernez a apporté à la science et à la médecine sont des novations essentielles et fondamentales qui bouleversent l’approche pathogénique des maladies dégénératives. La réfutation des dogmes du « double cycle cellulaire » et de la « fixité neuronale » date d’un demi-siècle et n’est plus contestée aujourd’hui.

Le Docteur André Gernez a créé le terme de « réserve quiescente » et défini avec clarté le nom et la fonction des cellules souches dont chacun connaît la bonne fortune scientifique actuelle … ainsi que les questions éthiques que leurs sources soulèvent. Ces données biologiques nouvelles sur la cinétique cellulaire ouvrent une voie d’avenir pour l’élucidation de la pathogénie de nombreuses affections ; elles sont le socle de recherches pratiques et de développements considérables en cancérologie, maladies cardiovasculaires, sclérose en plaques, schizophrénie, maladies de Parkinson et d’Alzheimer, etc… Parmi ces recherches, celles portant sur l’action et l’utilité de la somathormone dans l’évolution des maladies dégénératives occupent une place prépondérante.

Dès à présent, ces découvertes permettent la mise en œuvre de méthodes de prévention actives qui seront développées au cours de l’exposé en matière cancérologique. »

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

En complément, le documentaire « Secrets de longévité », commenté de la façon suivante par le docteur Gernez, qui vous donne par la même occasion la solution simple qui tient en 3 lignes :

Les faits, présentés dans le film, sont issus d’un travail rigoureux et indiscutable. Ils confirment totalement ce que j’ai écrit et proposé depuis la fin des années 60, concernant la prévention et le traitement des maladies dégénératives.

La diminution du facteur de croissance IGF1 peut être très facilement obtenue par une action sur l’hypophyse permettant le tarissement de la sécrétion d’hormones de croissance.

On ne peut plus reculer. Les personnes frappées par un cancer, celles qui démarrent une maladie d’Alzheimer ou une sclérose en plaques ou une schizophrénie en particulier, ont le droit de bénéficier d’une action thérapeutique efficace permettant une guérison définitive.

Une irradiation de l’hypophyse avec une dose très faible de 12,5mCi ou son isodose, permet d’obtenir ce tarissement de l’hormone de croissance. Cette action peut être réalisée en ambulatoire par un radiothérapeute, ou par l’utilisation des appareils de haute technologie: Gamma Unit ou Stéréo GIHF. Cela a été démontré par le Professeur Schaub.

Pour ces millions de personnes, c’est urgent et rien ne peut justifier un attentisme quelconque. »

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

 

Molécules innovantes et cancers, quand profits riment avec maladies

Source :
Quantique Planète

Dr Nicole Delépine – La face cachée des médicaments

Une conférence tirée du congrès « Quantique Planète » de novembre 2014 intitulé :
« Eurêka Acte 2 – Cancer : la fin d’une maladie de civilisation ? »

Si nous sommes nombreux à dénoncer depuis longtemps les dérives des prescriptions de certains médicaments ainsi que leur commercialisation trop rapide, sans avoir mesuré tous les effets nocifs (la face cachée des médicaments, Nicole Delphine, éditions Michalon 2011), il me parait indispensable d’aborder le cas des molécules dites innovantes (souvent ciblées sur une anomalie génétique de quelques cellules tumorales du patient) au nom d’une médecine dite « personnalisée ».

En France, ces molécules sont prescrites aux malades, en particuliers les « cancéreux ». Des milliards d’euros sont dépensés chaque année pour financer la recherche, en prenant des patients cancéreux comme cobayes pour tester des molécules innovantes n’ayant pas encore prouvées leurs efficacité ?

C’est bien plus tard que l’on connaitra l’efficacité et la toxicité des médicaments plus chers que l’or. Ces médicaments sont souvent prescrits à des patients trop peu éclairés, cela pose un sérieux problème majeur. Docteur Nicole Delépine pourra ainsi développer leurs intérêts réels et leurs conséquences.

Médecin hospitalier à temps plein, Nicole Delépine se bat, depuis 20 ans, pour améliorer les prises en charge des malades atteints de cancer. Elle est l’auteur d’une centaine d’articles originaux sur le sujet et a présenté, ces dernières années, une moyenne de 15 communications annuelles dont les 2/3 dans les congrès internationaux. Les résultats de ses travaux ont été confirmés à l’étranger et inspirent des protocoles thérapeutiques internationaux.

Le livre de Nicole Delépine « Le cancer, un fléau qui rapporte » est disponible ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Source :
Jean-Yves Bilien

Cancer, business mortel
Liberté de soigner et libre choix thérapeutique

Y aurait-il un super business de la maladie qui ne tiendrait pas compte des patients en souffrance ?

« Peut-on soigner librement en France ? »

Manifestement la question vaut la peine d’être posée.

Le docteur Nicole Delépine, Cancérologue, responsable de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP), pratique avec son équipe une cancérologie individualisée, sans aucun doute mieux tolérée et de surcroît plus efficace. Ses résultats parlent d’eux-mêmes : plus de 90% de réussite sur des cancers de l’os chez l’enfant – si la prise en charge est immédiate – contre 50% ailleurs.

Après trente ans de bons et loyaux services, le Dr Delépine s’apprête à partir en retraite en juillet prochain. A cette occasion, les pouvoirs publics envisagent très sérieusement la fermeture du service. La présence de la petite équipe des 8 médecins seniors pédiatres qui exercent avec elle depuis plus de trente ans, garantit la pérennité de ses méthodes et pourtant l’avenir du service reste très incertain.

Après plus de 25 ans de lutte, le service existe toujours. Il est à parier que si les résultats n’avaient pas été significatifs, l’unité aurait tout bonnement disparu depuis bien longtemps. La médecine actuelle semble s’élaborer sur un fonctionnement à plusieurs vitesses. Cette médecine uniformisée, informatisée, déshumanisée n’est pas du goût du Dr Delepine et de ses collègues.

Ce qui se joue très clairement c’est la vie d’enfants et d’adultes. II semble donc évident que poursuivre la mission initiée par le Docteur Delépine est pour ainsi dire vitale.

Ses collègues pourront-ils poursuivre leurs missions ?

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

Quels enfants laisserons-nous à la planète?

Source :
Les Amanins

Cette question est au cœur de l’enseignement d’Isabelle Peloux, institutrice de l’école élémentaire du Colibri qu’elle a fondée aux Amanins, un site agro-écologique de la Drôme créé par Pierre Rabhi et Michel Valentin.

En immersion pendant un an, la réalisatrice franco-québécoise Anne Barth a su capter de façon sensible les interactions entre Isabelle, les enseignants-stagiaires et les enfants.

Quels enfants laisserons-nous à la planète ? est un film didactique et une porte d’entrée dans un monde pédagogique éclairé et inspirant. Il nous renvoie à l’enjeu même de l’éducation, notre éducation et celle des générations futures… Une éducation centrée sur la nécessité d’apprendre à faire ensemble, sur le besoin d’éduquer pour élever les consciences.

Ce film est un outil de transmission vivant pour accompagner les professeurs, éducateurs, animateurs et parents dans l’éducation des enfants !
L’intention du film est simple : témoigner que vivre en paix, solidairement et en citoyen responsable nécessite un apprentissage.
La rencontre : une belle histoire !

Ce film est l’histoire d’une rencontre entre deux femmes passionnées d’éducation. L’une la met en pratique dans sa classe, l’autre souhaite la transmettre par l’image et la poésie. Elles ont décidé de faire ce film témoin pour partager leurs valeurs, leur respect de l’enfance et leur conviction du rôle important de l’adulte dans l’éducation.

Isabelle Peloux. Directrice de l’école du Colibri au centre agro-écologique des Amanins. Professeure des écoles, formatrice en communication et gestion des conflits pour les futurs enseignants, animatrice de groupe de paroles de parents, elle est porteuse des valeurs de la pédagogie coopérative et de l’éducation à la paix.

Anne Barth. Réalisatrice. Après avoir enseigné 30 ans à l’université au Québec et réalisé plusieurs courts-métrages, Anne poursuit sa création tant au Québec qu’en France. La réalisation cinématographique est pour elle une tentative de créer une rencontre et d’y insuffler la beauté autant que la sincérité.
www.annebarth.org

Voici le film en entier, disponible également à l’achat ici.

Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis Enregistrer la cible du lien sous, puis Enregistrer.

La transmission… donner continuité au film !

Ce film est un bel outil de sensibilisation. Aussi, pour accompagner l’envie d’apprendre, de comprendre et d’agir, nous proposons de continuer l’expérience de la pédagogie coopérative à travers divers dispositifs :

– Les stages sur la pédagogie coopérative. Animés par Isabelle Peloux au centre agro-écologique des Amanins vous y découvrez les outils de la pédagogie coopérative et échangez sur vos expériences.

– Les cinés « action » : vous organisez une projection du film dans une salle près de chez vous, vous pouvez y associer l’animation d’un mini débat que nous avons construit pour faire participer les personnes présentes à une réflexion sur l’éducation.

– Les classes découvertes. De la primaire au lycée, une expérience riche qui s’articule autour de la découverte de la nature, de l’écologie et de la coopération.

– Les conférences de Isabelle Peloux avec la visite de l’école du Colibri.

Pour en savoir plus sur ces dispositifs nous contacter.

Pour toutes informations sur :
– les dispositifs pédagogiques de transmission
– l’organisation de rencontres/conférences avec la directrice de l’école Isabelle Peloux et/ou la réalisatrice du film Anne Barth
– la mise en place de partenariats de diffusion du film (réseaux, écoles, territoire)

Association Les Amanins
Centre de Séjour en agro-écologie
26400 La Roche-sur-Grâne

Responsable diffusion et partenariat : Delphine Fernandez

Courriel : [email protected]
Téléphone : 04 75 43 75 05
Télécopie : 04 75 43 96 59